Visite au SDIS de Grenoble

Vigilance Alpe Dauphiné

Sur proposition de Jean Claude Peyrin Président du SDIS (Service Départemental d’Incendie et de Secours de l’Isère) et également compagnon du SARTO Vigilance Alpe Dauphiné, 20 Compagnons ont eu l’occasion de rencontrer les équipes du SDIS de la caserne de Seyssinet Pariset. Le président Jean Claude Peyrin et le Contrôleur Général André Benkemoun nous réservèrent un accueil très sympathique et convivial qui fut suivi d’une présentation nécessaire des missions du SDIS.

Avant, rappelons que le secours est une mission régalienne de l’état. Pour beaucoup de personnes, le SDIS, c’est les pompiers, ce qui est vrai mais très réducteur car dans les faits moins de 10% des missions concernent des incendies alors que le secours aux personnes en représente 80% (accidents de la route, accidents de la vie, intervention en coordination avec le SAMU, …..). Mais c’est aussi la prévention avec l’étude de la mise à disposition de l’eau et en intervenant en amont des projets de construction (par exemple Immeubles de grande hauteur - IGH) ou d’installations (par exemple salle de spectacle, tribunes, …)

Le SDIS en Isère en 2020, c’est 113 casernes réparties dans le département, 5175 personnes (dont 251 administratifs, techniciens, spécialistes – 824 Professionnels – 4100 Volontaires) et un budget de 131 M€. La féminisation est en cours, le personnel féminin représente 13% de l’effectif total mais seulement 5% des professionnels et volontaires Pour accomplir leurs missions, les personnels professionnels et volontaires ont à leur disposition des équipements considérables aux techniques avancées et des modes opératoires qu’ils doivent en permanence adapter aux nouvelles situations d’urbanisation, d’évolutions technologiques, etc… En 2019, sur les missions de secours à la personne, le SDIS Isère a transporté 61 680 personnes Le SDIS Isère prépare aussi l’avenir en accueillant (en 2020) 947 Jeunes (garçons et filles) de 9 à 16 ans dans une structure « Jeunes Sapeurs-Pompiers » (JSP) où ils apprennent les fondamentaux des missions de secours de manière ludique.

A l’issue de la présentation, un café accompagné de gâteaux nous fût offert puis ce furent les travaux pratiques avec les démonstrations :

  • de désincarcération sur une voiture emboutie dans laquelle une secrétaire du SDIS avait pris place derrière le volant pour faire plus vrai. Nous avons pu ainsi assister au déroulement de tout le processus de sauvetage. Le but étant de sortir la personne sans la contraindre à se tourner, pour cela, après avoir sécurisé la zone, il faut stabiliser le véhicule, faire sauter les portières et le toit puis extraire la personne accidentée à plat sur un brancard. (Voir la séquence de photos)
  • de manœuvre de la grande échelle qui permet d’atteindre le 10° étage d’un immeuble.
  • d’extraction d’un malade ou blessé situé dans un immeuble en le maintenant allongé à plat dans une civière nacelle. Cette opération se fait par câble tendu à l’extérieur et manœuvré électriquement. Ce dispositif a été mis au point par le SDIS pour descendre des personnes d’un poids pouvant aller jusqu’à 250 Kg. (Voir photos jointes)

Puis ce fut l’heure des adieux, chacun est retourné dans sa chaumière certain qu’il est bien protégé