ag20181L’Assemblée Générale du Portique des Dauphins

Portique des Dauphins

Le dimanche 2 décembre 2018, les compagnons du Portique étaient conviés à l’AG de celui-ci. Nous étions 30 compagnons, et 4 compagnons avaient donné pouvoir à un présent, de fait le quorum était atteint et notre Assemblée Générale, donc, légitime.

Après le mot de bienvenue du Major-Prime, Dany Clerget, Maître du Greffe, a présenté le rapport d’activités de l’année écoulée. Yolande Pipon, Argentière, a ensuite présenté le rapport financier. Les vérificateurs aux comptes, Jeanine Devouassoud et Michelle Duport ont, par ailleurs, certifié que les comptes étaient tenus rigoureusement et quitus a été donné à l’Argentière. Nous avons, comme il se doit, désigner d’une part les vérificateurs aux comptes pour l’année 2019, à savoir Eliane Vial et Mado Monin-Veyret, d’autre part les délégués du portique à l’ AG de la compagnie prévue à Annecy le 23 Mars 2019 Eliane Vial, Georges Vial, Georges Anselme.

Avant de clôturer cette AG, les présents ont échangé sur les diverses initiatives possibles en 2019, sachant que quelques évènements sont déjà programmés comme notre après-midi jeux de société prévue le 9 Février 2019, notre journée plein-air le 23 Juin.

Plusieurs pistes ont été évoquées, notamment conférence Police Scientifique ou expertise médico-légale, visite du musée Berliet, visite du zoo de Fitilieu, visite d’un ENS, balade botanique ….

Après nos travaux studieux, et avant de nous quitter en fin d’après-midi, nous nous sommes régalés du repas que Monique, notre hôtesse restauratrice avait spécialement concocté pour nous.

Le Major-Prime et la mandature remercient tous les participants à cette AG, et leur souhaite ainsi qu’à tous les compagnons du portique, de très joyeuses fêtes de fin d’année et une très belle année 2019.

ag20182     ag20183     


Soirée Philo au portique des Dauphins : « La fraternité et la joie comme remède à la violence et à la peur »

Portique des Dauphins

Le vendredi 19 Octobre, nous étions 26 compagnons du portique réunis à la taverne rustique de Saint Chef pour écouter Jean Paul BEAU.

Jean Paul, professeur de philosophie et proviseur retraité, fondateur de l’association « Philo et partage « de St Alban a eu la gentillesse de nous consacrer une soirée pour venir nous exposer la dualité « tragédie et humanisme ».

En nous parlant de Bacchus (comment aurait-il pu en être autrement dans une sartorie) et d’Apollon, Il nous a fait explorer la vision de Nietzsche, Jean Paul a conforté son exposé en rappelant Descartes et son « je pense, donc je suis » ainsi que Camus et son « je me révolte, donc nous sommes ».

Le philosophe a finalement conclu son propos en rappelant notre ambition humaniste de simple mortel, celle de l’humble terrien que nous sommes : « Malgré et avec les désordres, voire les horreurs du monde, il nous faut garder l’énergie de vivre, la jubilation du voir, du savoir et du sentir. »

Après un échange nourri avec l’auditoire, nous avons mis en pratique les recommandations de Dionysos (Bacchus) et avons joyeusement terminé la soirée en partageant quelques agapes dans la fraternité et l’amitié.
Les compagnons qui souhaiteraient l’exposé de Jean Paul peuvent me le demander….

 philo1     philo2


Les Dauphins à Chivasso

Portique des Dauphins

Le week end des 29 et 30 Septembre, une dizaine de compagnons du portique se sont rendus à Chivasso pour fêter les 35 ans de ce portique.

Partis de Bourgoin tôt le samedi matin en car et après un arrêt à Chambéry pour permettre à nos amis de La Dent du chat, Grenoble, Aix, Chambéry, Tarentaise de nous rejoindre, nous sommes partis directions l’Italie.

Après avoir traversé le tunnel du Fréjus, nous avons fait une pause casse-croûte et nous sommes régalés des préparations des compagnons de la dent du Chat experts en la matière.
Nous avons merveilleusement été accueillis par nos amis transalpins qui se sont mis en quatre pour nous concocter un programme alliant à la fois convivialité et culture.
Visite de l’hôtel de ville de Chivasso et des peintures qu’il abrite, reçus par la reine et le roi du carnaval de Chivasso, reçus à la pâtisserie Fontante pour déguster les fameuses noisettes et leur sabayon, apéritif avec dégustation de produits locaux arrosé de Proseco , diner de gala fort apprécié..
La liste et longue et il serait trop long de l’énumérer ici … pour résumer une belle fête sartorienne !

Le week-end est passé à une vitesse folle et nous avons pris le dimanche en milieu d’après-midi le chemin du retour, enchantés de notre petite escapade transalpine et probablement tous prêts à retourner vivre une nouvelle aventure italienne.

 chivassoaa     chivassob     chivassoc


Une belle journée de convivialité à Fitilieu

Portique des Dauphins

Le dimanche 10 Juin, 33 compagnons du portique des Dauphins se sont retrouvés pour la traditionnelle journée plein air du portique.

C’est à Fitilieu que se sont déroulées les festivités.

Les présents ont appréciés le jambon à la broche et les nombreuses salades préparées par les dames du portique et se sont régalés des fromages secs, de la fameuse « cervelle des canuts « et des tartes aux fruits.

Comme chaque année, l’après-midi a permis, puisque nous avons été épargnés par les orages, à certains de s’essayer aux boules, d’autres préférant divers jeux de société.

Après le repas du soir, (le jambon froid c’est bon aussi), nous nous sommes quittés, tous heureux de cette belle journée d’amitié où convivialité et amitié ont été conjuguées à la règle sartorienne.

   


sortie printempsSortie printannière

Portique des Dauphins

Douze Compagnons étaient réunis à Vaulx-Milieu ce 19 Avril autour de Laure Malemanche pour une matinée découverte des plantes sauvages comestibles ou non dans les bois entourant cette petite commune du Nord Isère.
Laure nous a présenté une vingtaine de plantes qui ont toutes une particularité soit médicinale soit gustative, l’une pouvant très bien faire les deux.

Pratiquement toutes les plantes comestibles contiennent de la vitamine C. Les plus remarquables sont la Gaillet, les Orties bien sûr, l’Alliaire, riche en nutriments, l’Epiaire des bois, les jeunes pousses de Fragon, le Plantain, l’Ail sauvage et enfin la grande Berce.

Toutes ces plantes peuvent se manger en quiche, en salade, en gratin ou en petite dégustation apéritive.

D’autres plantes sont plus appréciées pour leur vertu médicinale tel que la Chélidoine ou herbe à verrue, l’Aubépine qui a la particularité de réguler la tension, le Lierre terrestre bon pour la toux et antispasmodique, la Pulmonaire pour tout ce qui est respiratoire. L’Achillée ou herbe du charpentier a des vertus cicatrisantes, la Pimprenelle est astringente hémostatique et cicatrisante, la Mélisse antispasmodique bonne pour les problèmes de digestion et bon sédatif. La plus bizarre est celle dont le nom est « Herbe aux femmes battues » et dont les racines font disparaître les ecchymoses. Chacun en pensera ce qu’il voudra. Enfin la Benoite urbaine est un très bonne anesthésiant, sa racine sent, d’ailleurs particulièrement, le clou de Girofle.

Nous avons vu également deux plantes toxiques l’Arum sauvage et le Cornouiller, le bois de cet arbre sert à fabriquer des manches d’outils.

Pour terminer cette escapade dans les bois de Vaulx-milieu Laure nous a fait déguster des préparations qu’elle avait faites avec ces plantes. La matinée s’est achevée comme il se doit dans un petit restaurent très sympa que notre nouveau Major-Prime, en l’occurrence Alain Grauss, avait retenu. Bien entendu nous remercions Laure pour toutes ces explications concernant ces plantes que nous côtoyons sans y faire attention.


ag dauphins 2017Assemblée Générale 2017

Portique des Dauphins

40 compagnons étaient réunis en ce dimanche 17 décembre 2017 à St Chef pour l'Assemblée Générale du Portique. Le quorum étant atteint la séance put être ouverte.

Tout d'abord c'est notre Major-Prime qui nous présenta le rapport moral pour l'année écoulée. Rapport au cours duquel il ne manqua pas d'insister pour une mobilisation afin de recruter de nouveaux Compagnons. Le rapport d'activités du maître du greffe Dany Clerget nous remémora les activités et actions réalisées durant cette année sartorienne 2016-2017. Notre argentière Yoland Pipon présenta le rapport financier qui nous dit que notre trésorerie se porte bien. Tous ces rapports furent approuvés à l'unanimité moins l'abstention de ceux qui les présentaient. Auparavant nos deux vérificateurs aux comptes nous expliquèrent qu'ils avaient vérifié la comptabilité au domicile de notre argentière, que la comptabilité était parfaitement tenue et exacte et qu'en conséquence nous pouvions donner quitus à notre argentière ce qui fut fait.

Chaque année nous désignons nos vérificateurs pour l'exercice suivant à savoir l'année 2017-2018. Jeannine DEVOUASSOUD et Joseph GUILLAUD sont mandatés par L'AG.

L'Assemblée Générale de la Compagnie aura lieu le 14 avril 2018 à Moirans en Montagne dans le Jura Le portique sera représenté par Dany Clerget, Anna GAY et Yolande Pipon comme déléguées. Notre Major-Prime et Alain Grauss étant membres de droit.

En fin de réunion furent abordés les dates des manifestations et leurs sujets de même que les sorties dans les autres Portiques ou dans les Confréries amies telles que:

Les manifestation prévues du Portique :

  • le 10 février 2018 après-midi jeux de sociétés suivie d'un repas.
  • le 10 juin journée 2018 plein air.
  • soirées conférences dont les dates restent à déterminer.

Les Manifestations de la Compagnie :

  • le 21 janvier 2018 la St Vincent à Yenne.
  • le 14 avril 2018 A.G de la Compagnie suivie d'une frairie à Moirans en Montagne.
  • le 8 septembre la journée pétanque à Chambéry.
  • les 23 et 24 septembre la frairie à Chivasso (Italie).

La journée se termina par un repas pris en commun, repas concocté par notre restauratrice Monique de la Taverne rustique.


A la découverte des plantes sauvages comestibles

Portique des Dauphins

Le 27 octobre les Compagnons des Dauphins se sont retrouvés au restaurant « La Taverne Rustique » à Saint-Chef pour rencontrer Laure Mallemanche. Cette dernière, de formation d’ethnobotanique qui, pendant 20 ans, a arpenté les forêts au service de l’inventaire forestier national de l’IGN, est venue leur parler des plantes sauvages comestibles. Quels intérêts il y avait à connaître celles-ci, à les utiliser dans notre quotidien pour un usage alimentaire, thérapeutique ou autre et quelles sont celles que l’on rencontre dans notre région. De plus Laure Mallemanche a créé depuis cette année une association « Les Chemins de F’Laure » pour partager et transmettre cette passion des plantes sauvages à travers des sorties découvertes et des formations.

C’est ainsi qu’elle nous a parlé des vertus de l’incontournable Ortie, du Plantin, de la Grande Berce, de la moins connue mais néanmoins fort intéressante imprécatoire la Montagnarde et de bien d’autres pantes.

Soirée fort enrichissante à la suite de laquelle nous avons partagé un repas traditionnel concocté par Monique la restauratrice.


ecomuseeLe Portique des Dauphins à l’Ecomusée de Savoie

Portique des Dauphins

Le samedi 28 mai une vingtaine de « Compagnons des Dauphins » s’est rendu à l’Ecomusée « Les Coteaux du Salin » à Grésy sur Isère entre Montmélian et Albertville. C’était en quelque sorte un retour aux sources.

Cet Ecomusée, fondé en 1998, se trouve sur le coteau rive droite de l’Isère au cœur de la Combe de Savoie, sur le périmètre du Parc Régional des Bauges. Il sauvegarde, expose et met en valeur le patrimoine rural, la vie de la société savoyarde et son histoire avant l’industrialisation/société de consommation.

Dès notre arrivée nous fûmes accueillis par Secondo CHABOT, son épouse et son fils, les fondateurs. Secondo étant par ailleurs Compagnon du Sarto au Portique d’Albertville. Le bâtiment d’accueil nous ouvre ses portes sur les produits de la Combe de Savoie et un café de bienvenue nous est offert, puis, pendant quelques instants Secondo, qui est aussi le Président de l’association gestionnaire, nous parlera de l’histoire de la Savoie depuis ses origines Sardes à nos jours, force anecdotes à l’appui. La visite pourra alors commencer : circuit pédestre de 350 mètres environ, regroupant 20 bâtiments thématiques sur 5000m2 couverts, abritant plusieurs milliers de pièces « usées » par les habitants de la Combe de Savoie au cours des derniers siècles.

La visite commence par l’école, mais rassurez-vous, l’heure des devoirs n’a pas sonné. Cette école des XIXè et XXè siècles est meublée des fameuses tables en bois, au milieu de cartes et tableaux éducatifs sans oublier le bon vieux poêle au fond de la classe. Nous laissons ensuite nos souvenirs scolaires derrière nous pour nous rendre dans différentes échoppes comme celle du bourrelier, du tonnelier, du charron, du galochier et bien d’autres encore. Puis ce fut un voyage à travers une rétrospective de la T.S.F., du phono, des balances, de l’imprimerie, les jeux des enfants ….

La matinée est bien remplie. C’est le retour à la salle d’accueil pour l’apéritif, la dégustation de produits locaux et le repas servi par le traiteur Gambin. L’après-midi nous reprenons notre visite et c’est vers un véritable lieu de rencontre que nous nous dirigeons. Non, ce n’est pas le bistrot du village mais « une fruitière » où nous apprenons à faire le fromage à … l’ancienne. Un petit détour par le lavoir pour se rincer les yeux avec cuveaux, lessiveuses, machines à laver, essoreuses. Il ne manque que le bruit des battoirs et les cancans des lavandières. L’évolution du matériel de la ferme nous rappellera les dures journées du travail des paysans et les vieux tracteurs nous conduiront vers les pressoirs et les tonneaux de la cave.

Enfin, pour terminer, un lieu magique : la maison, avec une présentation de son évolution à travers quatre pièces en enfilade. Chacune d’entre elle présentant un siècle d’histoire du XVIIè au XXè et…, surprise…, en bonne place, deux tenues Sartoriennes, homme et femme, don de Maria BANGET du Portique d’Albertville. Le Sarto est en bonne place dans cet écomusée. La visite s’achève. Retour à l’accueil ou un jus de fruit réparateur nous attend.

Avec cette visite nous avons passé une excellente journée. Merci à nos hôtes, la famille Chabot pour leur accueil leur amabilité. Et si nous avons un conseil à donner à nos lecteurs c’est celui de se rendre à cet Ecomusée, véritable reflet de la vie savoyarde, amoureusement mis en valeur par ses créateurs