charme2Les charmes des compagnons

Portique de Mulhouse Haute-Alsace

Pour célébrer les 150 ans du jardin zoologique et botanique de Mulhouse, les compagnons du portique sont venus planter des charmes.  Une opération "Plantons pour l'avenir" lancée par le zoo pour commémorer sa fondation en 1868 par les industriels de la ville.

Ainsi, vendredi 23 novembre, les compagnons menés par le major-prime Claude Schneider, avec les autres donateurs venus très nombreux, 150 charmes ont été plantés dans le secteur des belettes. Il s'agit de renouveler les arbres dont quelques-uns sont vieux de plusieurs décennies. Les 5 arbres plantés par les Compagnons portent le nom du portique et le SARTO sera inscrit parmi les donateurs.

Le directeur du zoo Brice Lefaux est venu saluer les compagnons et a aidé à la plantation dans cette magnifique forêt du parc à la lisière du Tannenwald. Rappelons que le zoo de Mulhouse s'étend sur 25 ha, possède 3 000 plantes, 1 200 animaux, 170 espèces dont 90 sont classées sur la liste des espèces animales menacées de disparition. D'ailleurs depuis 1980 le zoo est l'un des partenaires pour la sauvegarde des espèces menacées sur le globe. Avec plus de 450 000 visiteurs par an, le jardin botanique et animalier est le cinquième site le plus visité d'Alsace.

On peut y trouver quelques particularités telles les collections uniques de rhododendrons ou les maisonnettes en rondins.

charme1     charme3


Voyages au pouce levé

Portique de Mulhouse Haute-Alsace

Lors de la récente Sartorie du 8 novembre, les compagnons ont pu voyager à travers l'Europe centrale. Jérémie Scheer, le fils de notre argentier, de Mulhouse, s’est plu à raconter ses aventures qui l'ont menées, en auto-stop en Slovénie, en Hongrie, en Slovaquie, Pologne ou encore la Russie ou la Lituanie où il fallait changer de fuseau horaire.
C'est là aussi qu'il s'est joint aux bénédictins du monastère de Palendriai qui rythment leur vie par les sept prières journalières.

Son grand voyage était avant tout une approche de la vie des gens avec souvent, en contrepartie d'une place à table ou d'un lit, une aide dans un travail. Ou encore une expérience dans des lieux inattendus. Ainsi il a été berger en Slovaquie ; il s'est purifié le corps et l'esprit dans un temazcal en Slovénie ou "remercié la terre-mère" au festival underground. Rainbow Gathering en Italie après des jours de marche. A Cracovie il a retrouvé une sorte de vie de famille pour terminer à l'Oktoberfest à Munich. Ce ne sont là que des bribes de ce périple, duquel, avoue-t-il, il est revenu "un autre homme, plus compréhensif, plus ouvert aux autres".

Et "pour l'auto-stop, c'est une école de la patience".

pouce1     pouce2


uffholtzVerres à pied

Portique de Mulhouse Haute-Alsace

Le syndicat des vignerons d'Uffholtz organisait le 6 août une promenade de découverte de la vigne et du vin.

Durant trois heures, la viticultrice Peggy Bollinger (au centre sur la photo) et son confrère Tharcise Meyer, également vexillaire de notre portique, ont détaillé l'ensemble des travaux et des soins à apporter à la vigne.

Lors de trois haltes, Monique Meyer, compagnon de notre portique, proposait des vins alliés à des amuse-bouche.
Un dernier vin, un gewurztraminer, était goûté dans la salle Saint-Urbain, siège du syndicat viticole.

Les vignerons proposaient de goûter ce vin délicat avec du fromage de munster et du miel d'acacias. Un délice, comme a pu le constater le groupe composé de nombreux Sartoriens


cave vieil armandLa princesse Flore à la Cave du Vieil-Armand

Portique de Mulhouse Haute-Alsace

La dauphine de la reine des vins d'Alsace, Flore Ansel, a présidé les "Portes ouvertes" les 4 et 5 août à Wuenheim, sur la route des Vins.

Le major-prime Claude Schneider et de nombreux compagnons étaient présents tout au long de la journée, pour regarder les danseurs country, manger des Fleischschnacka et bien entendu goûter les vins.

Une belle fête qui dure depuis 38 ans à laquelle le portique de Mulhouse est présent chaque année.

 


Une Sartorie volcanique

Portique de Mulhouse Haute-Alsace

Pour la dernière rencontre de la saison et avant les grands voyages d'été, le portique de Mulhouse a invité Claude Ehrlacher qui s'est spécialisé : "dans la beauté des éruptions volcaniques".

Une soirée des plus passionnantes d'autant que l’invité connaissait son sujet sur les bout des doigts et alliait la science à l'humour et les calembours. Ainsi il "ne voulait plus nous lâcher la grappe avec ses Meursault choisis" et a tenu son auditoire en haleine. Les Alsaciens savent désormais que le Kaiserstuhl tout proche dans le pays de Bade en Allemagne, est un volcan à lave noire.

Ou encore que le Stromboli en Italie est en activité depuis 3000 ans.

Au moyen d’un planisphère il a détaillé les volcans qu'il a visité depuis 15 ans en faisant rêver les compagnons.

Les pays tels le Costa Rica, le Congo ou encore le Chili ont été pour lui autant de pays visités que de volcans où, comme lui, les passionnés du monde entier se rencontrent.


Saint-Urbain, patron des vignerons

Portique de Mulhouse Haute-Alsace

En Alsace et les pays rhénans saint Urbain, patron des vignerons, est célébré le 25 mai. Une date qui correspond à l'apparition des premières maladies dans les vignes. C'est aussi la période où le vin est parfait.

Une occasion pour le portique Sartorien de Mulhouse de participer à des festivités viniques. Ainsi le jeudi de l'Ascension 10 mai les vignerons regroupés au sein du Syndicat viticole de Cernay et environs ont fêté leur saint patron à UFFHOLTZ.

Après la messe les vignerons ont reçu les visiteurs dans leur local salle Saint-Urbain où ils étaient accueillis in poculis par le secrétaire du syndicat Tharcise Meyer, également vexillaire du portique. Avant le déjeuner, le crémant d'Alsace était de mise.

Samedi 12 mai une délégation du portique, sous la conduite du major-prime Claude Schneider, s'est rendue à KINTZHEIM où la Confrérie Saint-Urbain et les vignerons, célébraient saint Urbain. Procession avec la statue du saint, messe avec musique puis cortège dans le village jusqu'à la salle des fêtes. Le grand maître Mickaël Le Port a présenté les groupes d'enfants qui ont réalisés de magnifiques arrangements floraux pour rendre honneur au vin contenu dans des "logala", de petits tonnelets en bois.

Notre compagnon Monique Meyer fit partie du jury qui devait départager les quatre groupes auxquels s'est ajouté celui des seniors, hors concours. Était également présente la Confrérie du boudin noir de SAINTE-FEYRE (Creuse), village jumelé.

Hymne au vin d'Alsace :
"Saint Urbain, saint protecteur,
Notre vin, c'est ta faveur,
S’il mûrit en fût de chêne,
Cette fierté vaudra nos peines."

Intronisation, discours du maire, musique et tartes flambées accompagnées de pinot blanc ou de gewurztraminer de Kintzheim, bénit par saint Urbain. En Alsace on sait vivre.

saint urbain1saint urbain2


Hansi Français et Jean-Jacques Waltz l'Alsacien

Portique de Mulhouse Haute-Alsace

Il y a des Sartories qui tiennent en haleine les compagnons pendant plus de deux heures. La réunion du premier jeudi du mois d'avril au portique de Mulhouse a été de celles-là.
Sur une suggestion des compagnons Françoise et René Sahl, le portique a pu écouter Benoît Bruant venu parler de Jean-Jacques Waltz plus connu sous son pseudonyme Hansi. Connu en France devrions nous ajouter. Car il a fait vibrer la France pour le "retour de l'Alsace à la Mère Patrie" à partir de l'abandon par la France des deux départements du Rhin et de la Lorraine après la guerre de 1870.
Ses dessins patriotiques ont été diffusés en France par des livres tels « L’Histoire de l'Alsace racontée aux petits enfants de France par l'oncle Hansi" ou encore, "Mon village" ou "L'Alsace heureuse" édité par son ami Henri Floury éditeur à Paris.
Cette caricature politique et son art de se moquer des occupants Allemands sous les traits du "Herr Professor Knatschké", ont éclipsés ses autres travaux artistiques ou publicitaires.
C'est lui qui a dessiné la cigogne avec la cathédrale de Strasbourg dans l'ovale pour les Mines de potasse d'Alsace ou, plus actuel, le diplôme délivré par les Chevaliers du taste-vin de Bourgogne !
Le professeur Benoît Bruant a montré toutes les facettes de ce personnage : "sensible, discret mais rebelle, un solitaire rêveur éclairé par un indéfectible amour de sa terre natale, l'Alsace". 

hansi1     hansi2


Les tiques au portique

Portique de la Mulhouse Haute-Alsace

Pour sa récente Sartorie le portique Mulhousien avait invité le Pr. Nathalie Boulanger, maître de conférence en parasitologie à la faculté de pharmacie de Strasbourg et directrice de recherche sur la borréliose de Lyme. Au cours des agapes, comme de coutume, Nathalie Boulanger a expliqué ce qu'est d'abord cette maladie de Lyme qui touche les humains et les animaux.

Elle a levé quelques certitudes : non, la tique ne descend pas des arbres, mais remonte les tiges des végétaux. Seul 2 à 4 % des tiques qui vous piquent, peuvent vous transmettre la maladie. Ce qui est suffisant pour faire peur. Surtout, si en Alsace vous passez dans la région de Guebwiller ou de Munster vous avez un peu plus de (mal)chance d'être piqué ! Aïe ! Elle a rassuré en rappelant que ce sont les rongeurs, les lézards, les merles, les cervidés ou les sangliers qui ont le plus à craindre. Et peut-être à cause de son parfum incomparable, méfiez-vous du chèvrefeuille, il les attire.

Elle indiquait qu'il convenait de porter des vêtements clairs, des guêtres, et mettre les pantalons dans les bottes. Et pour un éventuel répulsif, fiez-vous à la sciure de cèdre d'Alaska.

Une soirée qui s'est déroulée au siège du portique au restaurant Le Canon d’or à Mulhouse-Dornach. Marie-Laure et Gilles, nos hôtes, avaient préparé un excellent couscous et une délicieuse tarte à la banane-chocolat.

Le major-prime Claude Schneider a offert à la conférencière, venue gracieusement de Strasbourg, deux bouteilles de vin d'Alsace de la Cave du Vieil-Armand. Viatique pour se prémunir des tiques ?