Conférence de Philippe WOZNIAK

Portique de Mulhouse Haute-Alsace

Lors des agapes du premier jeudi du mois de mai, le major-prime Claude Schneider eut le plaisir d’accueillir M. Philippe WOZNIAK, Praticien Bien-être, spécialiste des stratégies mentales et expert en gestion du stress.

C’est notre cerveau qui crée nos problèmes. Comme ils sont créés par notre cerveau, ils sont fictifs et sont donc transformables, à l’aide des bonnes méthodes. Nos perceptions ne sont pas la réalité, mais une interprétation de la réalité.

Une des méthodes employées est la cohérence cardiaque par la respiration. Il est conseillé de se souvenir du chiffre 3 6 5 qui signifie : 3 séances par jour/ 6 respirations par minute/ pendant 5 minutes.

Les compagnons ont été invité à se prêter à cet exercice de la respiration. C’est une expérience enrichissante qui nous donne accès à un outil concret à utiliser à tout moment de votre vie


Les possédés d’Illfurth

Portique de Mulhouse Haute-Alsace

Lors des agapes du premier jeudi d’avril, le major-prime Claude Schneider eut le plaisir d’accueillir nos amis du Portique des Dauphins Alain Grauss et Yolande Pipon ainsi que notre compagnon Jean-Jacques Sutter qui nous a fait découvrir la passionnante histoire des possédés d’Illfurth, petit village alsacien situé près de Mulhouse, occupé par différentes civilisations de l’âge de la pierre, du bronze, du fer puis très peuplé à l’époque gallo-romaine. Des tribus franques s’établissent et fondent le village d’Illfurth.

En 1864, deux frères, âgés de dix et huit ans, Thiébaut et Joseph B… furent ensemble atteints d’un mal mystérieux. L’on remarqua chez ces enfants les plus étranges phénomènes : l’ainé, couché sur le dos, tournait sur lui-même avec la rapidité d’une roue. Les deux, poussés par une force irrésistible, frappaient des mains et des pieds sur un lit, jusqu’à rompre les planches assez épaisses qui supportaient la paillasse.

Bientôt se joignirent à ces violents exercices des crampes et des convulsions, suivies de prostrations telles que le malade restait des heures entières sans mouvement et sans vie.

Les deux enfants furent exorcisés en octobre 1869.

On peut imaginer, sans peine, que cette histoire des possédés d’Illfurth effraya les gens et défraya la chronique.


Conférence sur le papier peint.

Portique de Mulhouse Haute-Alsace

Les agapes du mois de mars ont été passionnantes à plus d'un titre. Les compagnons avaient du temps pour bavarder et l'intervenant a su transmettre une passion et une connaissance.

Pour la soirée, le fondateur du Musée du papier peint de Rixheim, Bernard Jacqué, a développé un panoramique sur la création du papier peint aussi bien que ceux visibles au musée. Rare musée dans le monde consacré à l'impression du papier peint. Dans son exposé Bernard Jacqué a rappelé la création du musée en 1983 installé dans l'ancienne commanderie de l'Ordre teutonique à Rixheim, spoliée à la Révolution française.

L'installation de la manufacture en 1797 n'était pas le fruit du hasard, mais une volonté de s'établir "en France" alors que la ville de Mulhouse était, à cette époque, une ville-république alliée aux cantons Suisses. Sauf qu'après un blocus, la ville "s'est rattachée à la France" en 1798 ce qui est dit pudiquement par "une conquête douanière".

Le papier peint est une création de la première moitié du XVIIIe s. La famille Zuber installe la manufacture à Rixheim et va réaliser des papiers-peints jusqu'à aujourd'hui. Bernard Jacqué, maître de conférence en histoire des arts industriels à l'Université de Haute-Alsace, a indiqué que le musée conserve actuellement 360 000 échantillons de papiers-peints et possède une bibliothèque de 3000 volumes consacré à ce thème.

De même, le musée possède, et c'est unique au monde, les machines de toutes les techniques d'impression. Pour clore son intervention il a anéanti une légende : c'est connu, le bureau ovale de la Maison Blanche, résidence des présidents des États Unis d'Amérique, est décorée de panoramiques provenant de Rixheim : Une vue d'Amérique du Nord et la Guerre d'indépendance.

Mais, Jackie Kennedy n'y est pour rien ! Aïe ! N'empêche qu'un bout exceptionnel d'Alsace est dans ce bureau mondialement connu.


Les pains partagés avec l'Evêque

Portique de Mulhouse Haute-Alsace

Comme chaque année, les compagnons du portique de Mulhouse ont activement contribué à la magnifique montée vers Saint-Antoine dans le village viticole d'Uffholtz le 19 janvier.

La fête était présidée par l'évêque de Belfort-Montbéliard Mgr Dominique Blanchet. Lors de la réception en mairie, sous la conduite du major-prime Claude Schneider, les compagnons ont interprété a capella le chant des Allobroges. Le vexillaire Tharcise Meyer, l'un des animateurs de la fête, a longuement rappelé les origines de la compagnie, ses actions de solidarité et d'attachement à la région.

Durant la messe, les compagnons ont présenté 600 pains qui ont été bénits par l'évêque puis partagés par les centaines de fidèles.

Après la marche à la chapelle de Saint Antoine en forêt, de joyeuses agapes ont réuni les participants dans la salle des fêtes où furent remis les fameux "cochons d'honneurs" tant convoités. Les compagnons et les autres convives se sont régalés avec les succulentes Fleischschnacka, véritable préparation alsacienne.

pains partages     pains partages2


eble jmLa musique country n'a plus de secrets

Portique de Mulhouse Haute-Alsace

Exceptionnelles agapes pour les Sartoriens au restaurant "Au Canon d'or" à Mulhouse par la présence de Jean-Michel Eblé, plus connu dans le monde de la country comme Jackson Mackay.

Avec sa guitare et son humour, il a charmé les amis du portique. Dans une sorte d'exposé, il a évoqué les prémices de la musique country : en 1730 des migrants, "déjà", vont en Amérique. Il y a là des Alsaciens, des Suisses ou encore des Africains. Un Italien raconte : "Je suis venu en Amérique parce qu'on m'avait dit que les rues étaient goudronnées d'or. A mon arrivée, j'ai découvert trois choses : les rues ne sont pas goudronnées d'or, les rues ne sont pas goudronnées du tout et enfin on m'a demandé de les goudronner".

Ces migrants avaient emporté leur instrument de musique : violon irlandais, dulcimer allemand, mandoline italienne, guitare espagnole ou banjo africain.

Ensemble ils vont créer une musique unique en Amérique du Nord. Dans les montagnes des Appalaches, "leur nouveau paradis, ils jettent sur l'herbe toujours verte les bases de la future Country Music".En 1927 Jimmy Rodgers vend un million de disque d'une musique enregistrée dans une église baptiste dans le New Jersey.

En 1940 vient le Bluegrass et en 1950 le Honky Tonk principalement à Nashville. Une musique qui dit des choses simples de la vie et qui vise à "amuser, boire, danser et divertir la working class".

Jackson Mackay, qui joue dans les plus grands orchestres country du monde en Europe, en Amérique du Nord et du Sud ou encore en Australie, a ponctué ses propos par des morceaux d'anthologie de la country et de nombreuses compositions personnelles qu'il écrit pendant ses voyages, même ceux en Alsace."Bientôt 30 ans de carrière et pas une bagarre" a-t-il conclut, comme pour rappeler que la country "réuni les gens, remplace le bal de papa et resocialise des franges entières de la société, surtout féminines".Pour être dans le goût du jour, le chef Gilles et Marie-Laure, les aubergistes, ont préparé un chili con carne. Musique, plat, paroles, humour, les ingrédients simples d'une magnifique soirée.


Une pasteure à la galette des rois

Portique de Mulhouse Haute-Alsace

L'année Sartorienne a débutée sous les meilleurs auspices à Mulhouse. Le 10 janvier les compagnons se sont retrouvés pour les agapes au restaurant «Le Canon d'or» à Mulhouse. Le portique a invité la pasteure de Guebwiller, Madame Veronica Signol, qui a évoqué son parcours de vie. Elle qui "rêvait de faire militaire pour sauver le monde" l'est effectivement devenue après l'école de Saint-Maixent. Elle a étudié le droit "une science d'escroc", puis fait une licence en logistique hospitalière à Strasbourg où elle entreprend des études théologiques.

De confession catholique elle glisse vers le protestantisme et devient pasteure après avoir été "Madame France 2016" une "sorte de miss France pour les vieilles de 28 à 55 ans" et modèle de photographe. A partir de février 2019, elle renonce au pastorat pour devenir coaching dans le sport à Paris. Et toujours des voyages dans le monde, chaque fois à l'improviste. Avec sa foi dans le Christ qui l'anime elle désire sonder le coeur "et dans le sport c'est un des moyens d'aider notamment ceux qui souffrent d'obésité, car le mal est plus profond que dans la nourriture".

Les compagnons avaient de nombreuses questions auxquelles Veronica Signol a répondu avec sincérité. Agrémenté par ses beaux sourires et ses rires aussi sonores que joyeux.

Une belle ouverture sur l'année 2019. Le repas s'est terminé par la galette des rois et c'est Pierrot Laghi qui a été couronné.

galette1     galette2


ag mulhouseAssemblée Générale

Portique de Mulhouse Haute-Alsace

L'assemblée générale a confirmé le programme de l'année 2019. L'assemblée générale annuelle du portique de Mulhouse le 6 décembre a entériné le programme pour l'année 2019 proposé par la mandature. "Un programme riche et réjouissant avec neuf intervenants" a indiqué le major-prime Claude Schneider.

Ainsi, comme de tradition l'année s'ouvrira par le tirage des rois le 10 janvier, suivi le 19 janvier par la montée vers Saint-Antoine à Uffholtz où les compagnons vont présenter à la bénédiction de l'évêque 600 pains qui sont donnés aux fidèles. "Une fête qu'il faut avoir vécue une fois au moins dans sa vie" a glissé le vexillaire Tharcise Meyer. De février jusqu'en juin, le premier jeudi du mois, les agapes mensuelles vont  réunir les compagnons avec divers thèmes et intervenants : une pasteure, ancienne miss, le musée du papier-peint, les possédés du diable d'Illfurth, le bien-être puis les malentendants. Le 1er juillet ce sera une découverte d'une forêt, en août la marche dans les Vosges avec le repas marcaire servi sous les clarines. En septembre, octobre et novembre l'art-thérapie sera au programme, les ordures ménagères qui valent de l'or et enfin les compagnons se familiariseront avec saint Ignace de Loyola.

La réunion annuelle était l'occasion de rappeler les activités passées avec six intervenants extérieurs, d'écouter l'argentier Marc Scheer dire que "les bons comptes font les bons amis" et de confirmer la mandature dans ses fonctions. Et avoir une pensée amicale pour ceux qui sont décédés : l'ancien vexillaire Jean-Paul Dillenseger et Marcel Muth, l'un des fondateurs du portique en 1977.    


charme2Les charmes des compagnons

Portique de Mulhouse Haute-Alsace

Pour célébrer les 150 ans du jardin zoologique et botanique de Mulhouse, les compagnons du portique sont venus planter des charmes.  Une opération "Plantons pour l'avenir" lancée par le zoo pour commémorer sa fondation en 1868 par les industriels de la ville.

Ainsi, vendredi 23 novembre, les compagnons menés par le major-prime Claude Schneider, avec les autres donateurs venus très nombreux, 150 charmes ont été plantés dans le secteur des belettes. Il s'agit de renouveler les arbres dont quelques-uns sont vieux de plusieurs décennies. Les 5 arbres plantés par les Compagnons portent le nom du portique et le SARTO sera inscrit parmi les donateurs.

Le directeur du zoo Brice Lefaux est venu saluer les compagnons et a aidé à la plantation dans cette magnifique forêt du parc à la lisière du Tannenwald. Rappelons que le zoo de Mulhouse s'étend sur 25 ha, possède 3 000 plantes, 1 200 animaux, 170 espèces dont 90 sont classées sur la liste des espèces animales menacées de disparition. D'ailleurs depuis 1980 le zoo est l'un des partenaires pour la sauvegarde des espèces menacées sur le globe. Avec plus de 450 000 visiteurs par an, le jardin botanique et animalier est le cinquième site le plus visité d'Alsace.

On peut y trouver quelques particularités telles les collections uniques de rhododendrons ou les maisonnettes en rondins.

charme1     charme3