Réunion de chancellerie

Compagnie du Sarto

A l’initiative du grand chancelier, nous nous sommes retrouvés ce lundi 31 mai avec les majors-primes pour une ultime réunion. Elle avait un but bien précis après un si long confinement préjudiciable à tous.
Trois objectifs :

  • Se retrouver, c’est l’essentiel,
  • Relancer l’activité Sarto,
  • Elaborer des objectifs

Cette réunion fut constructive avec des projets bien avancés qui seront détaillés dans les semaines à venir

Nous nous sommes quittés avec l’espoir que nos compagnons répondront pésents à nos activités avec pour maitre mot : "Je serais un compagnon fidèle et sans reproches".


saint antoineSaint-Antoine tout de même

Portique de Mulhouse Haute-Alsace

Malgré la pandémie, la fête de saint Antoine l'Ermite à Uffholtz a bien été organisée, de manière plus modeste, certes, mais la tradition n'est pas interrompue. L'on sait que l'ermite Égyptien est le saint patron des hospitaliers et ne pas faire la fête eusse été rendre un mauvais service à ceux qui ont tant donné durant la pandémie mondiale. La célébration était présidée par le vicaire général de l'archevêque de Strasbourg, Hubert Schmitt. Avant la messe il a été reçu par la paroisse dans la salle des viticulteurs au presbytère. Le major-prime Claude Schneider était présent, de même que le curé, le président du syndicat d'initiatives, la vice-présidente du syndicat viticole ou encore le président de la Fabrique de l'église, Tharcise Meyer, également vexillaire du portique et l'un des animateurs de la fête.

Durant le cortège d'entrée à l'église, le major-prime a présenté devant l'autel un pain au nom de la communauté, qui a été béni par le représentant de l'archevêque. Le portique était représenté par de nombreux compagnons en costume d'apparat. Contrairement aux autres années, la messe n'a été suivie ni d'une marche jusqu'à la chapelle, ni des agapes, ni du repas des traditionnels Fleischschnacka.

Toutefois pour faire illusion des agapes qui manquaient, il a été remis des "cochons d'honneurs" (une pâtisserie) à la directrice de la chorale, à l'animatrice de la liturgie et au vicaire général, sous les applaudissement joyeux des fidèles masqués. L'organiste, accompagné de deux trompettistes, ont pu clôturer la célébration par la Water music de Friedrich Haendel. Un grand moment. Pour beaucoup de visiteurs, il s'agissait "de maintenir la belle tradition de la fête, de pouvoir se réunir même en nombre restreint, et d'entendre de la vraie musique instrumentale pendant quelques instants".

Le major-prime a rappelé que cette "manifestation à laquelle nous participons activement depuis des années, est la seule depuis longtemps où nous avons pu être présents en costume et publiquement".


leana1Don à Princesse Léana

Portique des Dauphins

Le portique des Dauphins, fidèle à sa promesse de 2019 de soutenir Léana, a fait un nouveau don à l’association « princesse Léana » en ce mois de décembre 2020.

Evidemment vu le contexte sanitaire très particulier, nous n’avons pas organisé de cérémonie de remise de ce chèque de 1500 euros.

Nul doute que ce geste apportera un peu de réconfort et de courage à Léana et à sa maman pour qui l’année 2020 aura été pour moins compliquée.

Pour mémoire, la Compagnie du Sarto en parallèle aux actions du Portique a décidé de soutenir Léana pendant les 3 années à venir à hauteur de 4000 euros par an.

 

 


Report de la frairie de printemps

Portique des Dauphins

Nous y avions travaillé dès fin d’année 2019 et nous nous faisions une joie de vous accueillir en Berjallie pour notre frairie prévue le 21 mars 2021. Nous y avons cru jusqu’à Mi-décembre mais au vu de la situation actuelle, des informations que nous avons, la mandature du Portique a pris la difficile décision d’ajourner cet évènement.

Nous ne doutons pas de votre compréhension et nous comptons sur vous pour 2022. En attendant, nous espérons tous que nous pourrons nous retrouver en Juin à Mulhouse pou vite oublier 2020.


Les Dauphins visitent le musée de la vie rurale à St Quentin Fallavier

Portique des Dauphins

Le vendredi 16 Octobre, 14 compagnons du portique des dauphins visitaient le musée de la vie rurale au domaine de Gargues à St Quentin Fallavier.

Né de la passion d’une quarantaine de bénévoles en 1990 et installé dans une ferme traditionnelle dauphinoise, ce musée permet de découvrir le patrimoine agricole et artisanal dauphinois. Le musée abrite une grande collection de tracteurs anciens, des locomobiles à vapeur, des moissonneuses batteuses d’un autre âge et divers outils agricoles…

Le musée a construit un pressoir à huile fonctionnel et mobile avec lequel il fait de nombreuses démonstrations, nous avons d’ailleurs eu l’occasion de voir ce moulin lors de la foire de la Ste Catherine co-organisée par nos confrères du « dinde aux cardons d’Heyrieux ».

Au musée, le boulanger fait le pain et le cuit au four à bois traditionnel une fois par mois, on presse les pommes pour en faire du jus avec un vieux pressoir à vis. Au musée on fait vivre et revivre les anciens métiers et les anciennes traditions.

Accompagnés de nos guides, passionnés et passionnants, nous avons déambulé pendant plus de 3 heures au travers des siècles d’antan et nous sommes tranquillement remontés dans le temps sans nous en apercevoir... Midi est arrivé très vite et nous avons rejoint l’Auberge Dauphinoise toute proche pour finir ensemble et dans la bonne humeur cette journée.

Notre dernière manifestation s’était déroulée le 22 Février, nous espérons tous que nous n’attendrons pas aussi longtemps pour revivre de bons moments sartoriens.


voegtlinshoffenIl n'y a qu'un ciel avec Jackson Mackay

Portique de Mulhouse Haute-Alsace

Musicien habitué à offrir des sons, Jackson Mackay donne à présent des écrits. Et c'est heureux ! Remplacer un intervenant au pied levé n'est pas forcément aisé, mais Jean-Michel Eblé a accepté avec plaisir de revenir aux agapes sartoriennes de ce 1er octobre. Voilà quelques temps déjà, il était venu parler des musiques country qu'il a rapportées d'Australie ou d'Amérique. Cette fois, le ton était fort différent et la soirée s'est prolongée bien au-delà de l'heure habituelle, sans qu'aucun compagnon n'ai montré un signe d'impatience.

Jean-Michel Eblé, alias Jackson Mackay, a évoqué ses tournées de musiciens dans le monde entier "avec un confrère d'Angleterre, un autre d'Allemagne, d'un Italien et tout de même un autre du Midi de la France". De tout ses voyages, il en a rapporté des souvenirs, des nouvelles, des anecdotes, qu'il a noté dans son nouvel opus qu'il a intitulé "S'il n'y avait qu'un ciel". Il est attentif dans sa vie de tous les jours chez lui en Alsace et peut s'émerveiller dans la sombre forêt vosgienne comme d'un coucher de soleil en Uruguay "et ses 12 millions de vaches" ou encore être touché par la confidence d'un visiteur devant son clapier : le confinement d'un lapin est comme notre confinement que nous avons dû subir. Ses récits contenus dans son livre sont agrémentés de belles images "sans retouches, prises avec mon vieux téléphone".

Jackson Mackay aime aussi s'amuser avec de la bonne compagnie -et au Sarto il était bien entouré- jouer de la musique, écrire et se réjouir de tout. "Si les fêtes n'existaient pas, le monde finirait déshydraté" affirme-t-il gaiement. Dans son livre, il faut lire "Montevideo, jour 1" hébergé chez une femme qui "écoute les prières du 14e Dalaïlama en dialecte chinois de Xining, qu'elle ne comprend pas mais dont elle aime la magie des sons", ou encore ce texte "Égalité et fraternité sur les Hautes Chaumes". Et l'on rira avec "4 soleils...avant le 5e" en lisant "un bon exercice contre la paresse du cerveau et profitera aux muscles des mandibules" avec les dieux Aztèques dont Tlahuizcalpantecuhtli ! Les compagnons se sont réjouis de sa plume poétique avec certains vers qui sont comme des aphorismes : "J'aurais pu faire la carpe/parler et boire sans fin/mais je suis une tarte/seul, je bois du mauvais vin". Devant l'enthousiasme des compagnons il a enfin pu clôturer la soirée avec des chansons dont son fameux "Clandestino, je pars". Jackson Mackay qui fait également son vin rouge, s'est vu offrir par le major-prime Claude Schneider des bouteilles de vins d'Alsace dont du gewürztraminer. Ce qui a permis au vexillaire Tharcise de rappeler que "c'est le raisin pour ce vin que tu as vendangé !". Les compagnons l'ont prié de dédicacer son ouvrage qui, curieusement, n'est pas paginé : le voyage continue sans compter les pages.

"S'il n'y avait qu'un ciel" : Récits de voyage, textes et poésies par Jackson Mackay, édition Barn Owl Edition, 2020. (16 € + port) A commander auprès du major-prime du portique de Mulhouse.


micheylCompte rendu de la mandature générale tenant lieu d'Assemblée Générale

Compagnie du Sarto

Les évènements dus au « coronas virus » ont amené la chancellerie à annuler l'Assemblée Générale prévue au Portique de Mulhouse de même que la Frairie qui devait lui succéder. De par la loi, nous devons tenir notre Assemblée Générale statutaire. Elle a donc été organisée de la même façon qu'une réunion de Chancellerie et de Mandature Générale.

Etaient convoqués les membres de Chancellerie, les Argentiers et Maitres du Greffe de chaque Portique.

Quelques absents avaient donné leur pouvoir, ce faisant le quorum atteint autorisait l'ouverture de la séance par le Grand Chancelier Roger Gay.

14 heures 30, distanciations et masques en place tout pouvait commencer. Ainsi pendant les trois heures qui suivirent ont défilé les divers points précisés dans la convocation.

  • Rapport Moral par le Grand Chancelier Roger Gay.
  • Présentation du Rapport d'Activités par le Grand Maître du Greffe Gilbert Ghelfi.
  • Approbation du rapport d'activités.
  • Présentation du Rapport Financier par le Grand Argentier Michel Grégoire.
  • Approbation du Rapport Financier.
  • Cotisations pour l'année Sartorienne 2020-2021.
  • Rapports avec les autres Confréries par l'Ambassadrice Chantal Grégoire.
  • Remarques générales sur la vie de la Compagnie par le Grand Chancelier Roger Gay.
  • Dispositions pour l'année à venir.
  • Questions diverses

Les questions posées et les réponses données, les décisions prises par l'ensemble des Compagnons au cours de cette séance sont relatées dans le compte rendu qui sera fournit à chacun des présents par le Grand Maitre du Greffe de la Compagnie.

17 Heures 30 tout était dit ! Les débats clos, le Grand Chancelier remerciait tous les présents.


forum associationsForum des associations

Portique d'Albertville et Ugine

Comme chaque année, le Portique a participé le Samedi 12 Septembre à la Halle Olympique au Forum des Associations organisé par la Ville d'Albertville.

Le stand a reçu de nombreux visiteurs avec lesquels nous avons pu échanger et faire encore mieux connaittre le Sarto, ses valeurs.

Ce Forum a connu un beau succès, 105 associations présentes, plus de 1700 visiteurs Les conditions sanitaires (gel hydro alcoolique, masques, distanciation, sens de circulation fléchés) ont bien été respectées et de nombreuses animations ont pu avoir lieu. Un bilan positif malgré le contexte.

Un grand merci à Roland Cominazzi, Michel Bernard et Cathy, Alain Girod et Nadette Rautureau sans lesquels rien n'aurait été possible.


voegtlinshoffenVoegtlinshoffen : mieux à boire qu'à dire

Portique de Mulhouse Haute-Alsace

En ce mois d'août, alors que les longs déplacements ne sont plus de mise, le major-prime Claude Schneider invitait à une soirée Flàmmaküacha à l'excellent domaine viticole Cattin à Voegtlinshoffen. Vous savez, Voegtlinshoffen près d'Obermorschwihr juste après Hattstatt. Vite dit ! Les compagnons étaient de très bonne humeur, l'air était chaud, les boissons fraîches et les tartes flambées. Il n'en fallait pas plus pour oublier les chaleurs accablantes de l'été et les gorges sèches. Elles ne l'étaient d'ailleurs guère longtemps, car nous avions sous les pieds une portion des 31 mois de stock de vins d'Alsace. C'est dire que les choix étaient délicats.

Si les uns se sont laissés amadouer par le muscat d'Alsace, d'autres ont préféré le riesling sec ou le crémant rosé voire du crémant ice, d'autres encore le pinot noir Steinbach ou le gewürztraminer. Certes des bouteilles d'eaux sont venues encombrer les tables. Les succulents Flàmmaküacha ont été apportées sans relâche par Mathilde, qui malgré d'être cachée sous un masque, a laissée transparaître la joie de voir des clients satisfaits.

Anaïs et Jacques Cattin ont présenté le Domaine Cattin avec sa très grande gamme de vins, avant d'inviter leurs hôtes au belvédère pour jouir d'une vue splendide sur la plaine d'Alsace, la Foret Noire et les dents des Alpes suisses. Et chacun avait en mémoire que c'est là qu'aurait dû avoir lieu la frairie magistrale vaincue par la Covid-19. Mais ce n'est que partie remise a-t-on entendu. En fin de soirée Jacky Cattin, le père, viticulteur et député du Haut-Rhin, est venu saluer joyeusement les sartoriens, dont certains sont des confrères ou amis. Et dans le genre de la maison on ne vient pas les mains vides : il a offert à tous le pinot gris grand cru Hatschbourg.

A vos souhait ! C'est connu, si les amis vous manquent un peu, on fait comme avec les échalotes : On les fait revenir avec du vin blanc. Il était bien tard, les lumières sur la plaine d'Alsace s'étaient éteintes l'une après l'autre, l'on tâtait à tâtons pour retrouver la voiture et abréger la nuit. Sur la route du retour, dans les rues des villages, ont voyait les attelages chargés de bottiches jaunes. Les vendanges sont proches.

 


Tournoi de pétanque du portique de la Dent du Chat

Portique de la Dent du Chat - Aix les Bains

Quelle joie éprouvée pour cette rencontre annuelle que notre Portique a pu mener à bien malgré cette crise sanitaire très perturbante. La chaleur de ce vendredi 20 août 2020 n'a pas découragé la quarantaine de Compagnons et sympathisants trop heureux de se revoir. Le site ombragé a permis de passer un après-midi sous les meilleurs auspices, dans une ambiance sartorienne très conviviale
A l'heure de la remise des coupes et lots de bouteilles aux vainqueurs avec félicitations aux multiples joueurs, Bernard Foray a adressé tous ses remerciements pour la présence de cette superbe assemblée qui a fait de cette journée une vraie réussite.
Pour clôturer, nous avons pu apprécier un bon repas servi au Chalet du mini-golf de Challes les Eaux sous une superbe tonnelle afin d'avoir en cadeau la brise de cette fin de soirée et finir tout en douceur.