Rapport d'activité (du 1/11/18 au 31/10/19)

Compagnie du Sarto

Il m’est agréable de vous présenter l’activité des portiques et vigilance de la compagnie du Sarto. L’année 2018/2019 fut intense grâce à de nombreuses initiatives largement rapportées dans la mise en page mensuelle du Lien mais aussi sur le site internet de la Compagnie. Merci à Jean Daniel Légère et Roland Covarel pour leur implication.

De même je souhaiterais que l’approbation du C/R d’activités soit faite non pas pour le grand maitre du greffe mais pour l’ensemble des compagnons qui composent les nombreux articles, photos à l’appui, sur les différentes manifestations Sartoriennes ainsi que les informations nécessaires à la vie de la Compagnie.  Je vous adresse mes plus vives félicitations et remerciements pour que notre journal "Le Lien" et le site puissent continuer à nous faire revivre les moments intenses vécus au cours de cette année et pour les années à venir.

La 568° frairie de la vigilance Alpe-Dauphiné
Consacrée à la musique fut la première de notre calendrier Sartorien avec la remise du cœur d’or à deux compagnons méritants : Charline Zuber, Christian Martin

La Chorale de la vigilance alpe dauphine a chanté dans différents centres hospitaliers et lors de leur frairie pour notre plus grand plaisir.

La fin d’année est dévolue aux A/G des portiques et vigilance, à la désignation des délégués pour l’A/G de la compagnie, aux forums des associations. En Janvier pour l’ensemble des compagnons c’est l’échange des vœux avec la dégustation des galettes des rois, pour une année meilleure, avec un zeste de réussite, une fricassée de bonheur, le tout arrosé d’amitié.

La Saint Vincent fut dignement fêtée en la Cathédrale de Chambéry, où de nombreuses confréries amies ont répondu à notre invitation.
Une dégustation de la cuvée 2018 sur la place de la mairie fut offerte par les vignerons savoyards, en présence des autorités municipales et de Madame la sénatrice. Une citation : « Le vin est la partie intellectuelle d’un repas, les viandes et les légumes n’en sont que la partie matérielle.»

Le 23 mars 2019 ce fut l’A/G de la Compagnie. A G ordinaire et extraordinaire.
En effet au cours de cette réunion la modification des statuts de la Compagnie et la modification de son règlement intérieur souhaitées par les majors-primes furent votées.
La frairie du printemps entre lacs et montagnes à Saint Jorioz pour les 50 ans du portique d’Annecy, organisée de main de maitre par Jacques Duca et son équipe, fut très appréciée.
Nous étions entourés de neuf confréries amies...

Des manifestations sociales, avec des dons souvent important.
Notre Dame des Neiges / la maladie de Rendu Osler (créditée en 2019) / Jojo et ses copains / l’association Cœurs vers Corps/ Bouffée d’air / la fondation du bocage de Costa de Beauregard / l’amicale des donneurs de sang d’Albertville en présence de Mme Berthet.
Je voudrais signaler avec émotion, le don de 2000 euros du portique des Dauphins à l’association « princesse Léana » permettant d’accompagner sur la route de la vie cette jeune fille lourdement handicapée.

Une visite mémorable au sénat avec Madame Berthet, la fête de l’Europe avec le portique d’Albertville.

Au portique de Mulhouse une magistrale opération de mise en terre de 150 charmes au zoo de Mulhouse et que dire du succès de ce magnifique rassemblement avec de nombreuses confréries viniques d’Alsace, bannières au vent, en présence de la reine des vins, pour la fête de St Urbain.

Sans oublier les 60 ans de la cave du vieil Armand partenaire incontournable du Sarto.

Tout au long de cette année 2018 / 2019 de nombreuses conférences avec des personnalités scientifiques, littéraires, industrielles ont enchantés nos compagnons avec des thèmes très divers et forts instructifs. Citons aussi des participations à de nombreux foires et salons agricoles avec pour dénominateur commun le vin et la gastronomie, des soirées œnologie,

De nombreuses visites du patrimoine traditionnel savoyard et églises baroques et autres lieux historiques, et plus près de nous une centrale nucléaire, un musée industriel, la visite d’un parc animalier, des sorties surprises, un voyage en Corse, La découverte des vignes du val de Suze, des récits de voyages l’opérette avec les contes D’Hoffman.

La familiale partie de pétanque de la dent du chat, qui se termina fort tard autour d’un agréable buffet ainsi que la journée découverte des traboules lyonnaises suivies d’un bouchon typique.

Pour le portique ducal une rencontre historique de huit compagnons dont Michel Cochet avec le prince Emmanuel de Savoie.

Le concours de pétanque de la Compagnie à Chignin organisé par les Compagnons du portique Ducal, a tenu toutes ses promesses.
Ambiance, barbecue, soleil, et surtout la participation de nombreux compagnons très combatifs. De nombreux lots ont récompensé les joueurs. Une pensée émue pour Michel Cochet présent.

Le 20 juillet ce fut l’apothéose avec la présence de quatre compagnons en tenue, entourés d’un aréopage de champions de la petite reine, des personnalités politiques.et sportives lors de l’étape du tour de France cycliste à Albertville,

A Ugine ce fut pour les compagnons de Tarentaise en présence d’autres portiques la fête de la montagne ou désalpage. Elle a ressemblé plus de 3000 personnes.
Pendant le défilé à travers le village, nous avions remarqué une démarche quelque peu chaloupée des compagnons pour éviter les bouses de vaches et les pétoulettes des moutons.
Mais que la fête fut belle. Combien d’autres manifestations aussi sympathiques qu’agréables.

Avez-vous remarqué et apprécié les nombreux articles parus dans le Lien concernant des légendes de Savoie, des hommes et des femmes célèbres, des prouesses technologiques, le terroir.

Pour l’Italie qu’il ne faut pas oublier le portique de Chivasso a participé à une belle soirée sur le thème des Epices ainsi qu’à une escapade pour déguster des vins fins au pays des bulles.

La Chancellerie avec les majors–prime, s’est réunie régulièrement au cours de l’année. Des décisions, des orientations ont été prises pour la bonne marche de la Compagnie.
Je voudrais remercier les Chanceliers et les majors-prime pour leur présence à ces différentes réunions ainsi que pour la bonne tenue des débats.
Par la même occasion mes remerciements s’adressent aussi aux membres des mandatures et vigilance. Ensemble ils veillent à la bonne gestion et au respect des règles qui régissent le Sarto.

Merci pour votre attention.
Le Grand Chancelier, Roger Gay

Assemblée Générale de la Compagnie

Compagnie du Sarto

Depuis plusieurs jours nous vivons des moments difficiles avec cette crise sanitaire du Covid-19 et les mesures de confinement que cela a engendré, nous éloignant de nos familles, de nos amis, des Sartoriens. Par contre coup, l'annulation de toutes nos rencontres Sartoriennes. Certains, parmi les Compagnons, ont été "touchés" en particulier chez nos amis de Mulhouse mais, peut-être, aussi dans d'autres Portiques.

Aussi, mes pensées vont vers vous tous Compagnons et vers tous ceux qui font preuve de dévouement pour gérer cette crise. Comme pour l'ensemble des confréries françaises nous avons dû annuler ou reporter nos manifestations et en particulier notre Assemblée Générale et la Frairie de Mulhouse qui avait été préparée minutieusement par nos Compagnons Alsaciens. Dans un premier temps l'Assemblée Générale avait été décalée au 27 Avril. Elle est annulée. Nous verrons plus tard comment nous pourrons la tenir.

Le rapport moral du Grand maitre du Greffe ne pouvant paraitre sur le site vous trouverez sur cette page le diaporama qu’il souhaitait nous présenter ! Six Minutes Cinquante pour un retour rapide sur l’année écoulée.

En attendant des jours meilleurs je vous adresse toute mon amitié et vous dis restez en contact les uns les autres au sein de vos Portiques mais aussi de toute la Compagnie.

Amitiés Sartoriennes à tous. Le Grand Chancelier, Roger Gay

apres midi jeuxUn après-midi jeu au Portique des Dauphins

Portique des Dauphins

Depuis plusieurs années, les compagnons ont pris l’habitude de se réunir un après-midi de Février pour passer un moment de convivialité en toute simplicité.

Nous étions, samedi 22 février, 18 compagnons à ne pas faillir à la tradition.

La table du « Dixit » a fait l’ambiance, les parties de coinche ont été acharnée et l’on a noté quelques « exploits » à la table de tarot, bref vous l’aurez compris personne en s’est pris au sérieux, l’important restant de s’amuser.

A la pause goûter, les bugnes de Bernadette ont fait l’unanimité.

La journée s’est terminée autour d’un buffet campagnard, la victoire de nos Bleus face aux dragons gallois ayant, auparavant, été largement commentée à l’apéro.


ivrea2020Carnaval d'Ivrea

Portique di Chivasso

Les Compagnons du Portique de Chivasso ont juste eu le temps de participer au diner du carnaval d'Ivrea, avant que ce dernier ne soit interdit pour les mauvaises ralsons du virus Corona.

Comme toujours en collaboration avec le Compagnon Loredana, professeur dans l'organisation de ce merveilleux événement très convoité, le SARTO était plus que présent. Cette année, le produit choisi pour le diner était le piment rouge, et pas seulement italien.

Après une merveilleuse conférence et un débat dans la salle du Conseil communal de la ville d'Ivrea, nous avons avec plusieurs confréries, qui avaient chacune endossées leurs tenues respectives, défilé dans la rue principale d'Ivrea accompagnés par le son des cornemuses et des tambourins jusqu'à l'hôtel Institut F.Prat.

Une soirée conviviale avec un chef étoilé, assisté par les étudiants du C.I.A.C.C. qui nous ont accompagnés dans ce convivium avec un menu dédié aux piments. Un voyage gastronomique à travers la
culture de la cuisine paysanne.

Cuisine réinterprétée par le chef avec la combinaison de différents types de piments pour enflammer la passion et l'atmosphère unique du Carnaval historique d'Ivrea. Le tout accompagné de vins fantastiques.

La soirée s'est terminée tard avec des chansons "gogliardici" gaillardes et avoir trinqué quelques bonnes fois.


Le fabuleux voyage de Saint Grat

Portique d'Albertville et Ugine

Le 20 Février, au Roma à Albertville, notre Compagnon Danièle Pouchot nous a conté avec son talent habituel le fabuleux voyage de Saint Grat, illustré par un magnifique diaporama :

En Haute Tarentaise, tous les murs de la chapelle de Vulmix sont recouverts du sol au plafond de plusieurs tableaux très colorés peints au XVème siècle qui racontent un ‘’ extraordinaire voyage ‘’, celui de Saint Grat en Terre Sainte. Evêque d’Aoste,, au pied du Mont Blanc, il était un Saint très populaire, protecteur des récoltes et des troupeaux. Chaque année, il bénissait la terre valdotaine pour en éloigner les sauterelles et les rats et pour la protéger des intempéries.

Un jour le Pape lui confia la mission d’aller rechercher à Jérusalem la tête de Saint Jean Baptiste qui avait été retrouvée dans un puits et de la rapporter à Rome. En récompense, il lui donna la mâchoire du Saint qui fut déposée dans la cathédrale d’Aoste. Et depuis, Saint Grat a été honoré dans de nombreuses églises et chapelles où il est représenté portant la tête de Saint Jean Baptiste.

Après cette évocation originale très appréciée, les 22 Compagnons présents se sont retrouvés au restaurant du Roma autour d’une fondue savoyarde servie en portions individuelles et d’excellentes crêpes célébrant avec un peu de retard la Chandeleur.

Un grand merci encore à Danièle Pouchot qui en tant qu’ancienne journaliste a encore beaucoup d’exposés passionnants dans ses cartons !

conf pouchot1     conf pouchot2    conf pouchot3


Visite au SDIS de Grenoble

Portique Alpe Dauphiné

Sur proposition de Jean Claude Peyrin Président du SDIS (Service Départemental d’Incendie et de Secours de l’Isère) et également compagnon du SARTO Vigilance Alpe Dauphiné, 20 Compagnons ont eu l’occasion de rencontrer les équipes du SDIS de la caserne de Seyssinet Pariset. Le président Jean Claude Peyrin et le Contrôleur Général André Benkemoun nous réservèrent un accueil très sympathique et convivial qui fut suivi d’une présentation nécessaire des missions du SDIS.

Avant, rappelons que le secours est une mission régalienne de l’état. Pour beaucoup de personnes, le SDIS, c’est les pompiers, ce qui est vrai mais très réducteur car dans les faits moins de 10% des missions concernent des incendies alors que le secours aux personnes en représente 80% (accidents de la route, accidents de la vie, intervention en coordination avec le SAMU, …..). Mais c’est aussi la prévention avec l’étude de la mise à disposition de l’eau et en intervenant en amont des projets de construction (par exemple Immeubles de grande hauteur - IGH) ou d’installations (par exemple salle de spectacle, tribunes, …)

La Saint Vincent à Frangy le dimanche 9 février

Portique d'Annecy

Après 20 ans d’absence le Portique d'Annecy avec les viticulteurs de Frangy ont organisé la Saint Vincent avec la présence de 11 portiques et 5 confréries. La journée a débuté par l’accueil des participants dans la salle Jean XXIII avec café et brioches. Les dignitaires ont pu se mettre en tenue dans la salle qui leur était réservée.

A 10 heures 15 devant la Mairie, sous un soleil radieux et les ordres du Grand Vexillaire, Claude Chardonnet, le défilé s’est mis en ordre. Le Saint Vincent en tête porté par quatre Dignitaires précédé par l'Harmonie municipale, suivi des confréries, la Compagnie du Sarto fermant la marche. Le défilé tout à la fois musical, coloré et joyeux dirigeait ses pas jusqu’à atteindre le parvis de l’église devant une assistance surprise devant ces tenues diverses et variées et les bannières de chaque confrérie.

A 10 heures 30, heure prévue, accueilli par le Père Vincent Rossat le cortège prenait place dans l’église déjà bien remplie des nombreux paroissiens en place pour l’office religieux ainsi que de nombreux vignerons locaux. C’était une belle messe, un moment fort de cette fête. Roger Gay, Grand Chancelier de la Compagnie, en accord avec le prêtre qui officiait présentait rapidement la Compagnie du Sarto puis faisait l'éloge de Saint Vincent le Patron des vignerons.

A la sortie de la messe après la pose photo les paroissiens ont été invités à une dégustation de Roussette de Frangy (nectar local) offerte par les viticulteurs. Dégustation accompagnée en musique par l'Harmonie municipale qui interprétait plusieurs morceaux dont les Allobroges.

Dans la salle Jean XXIII un apéritif accueillait tous les participants. Les vignerons, compagnons et leurs amis invités avec des élus locaux, tous les maires des communes de production des viticulteurs étaient présents. Jacques Duca, le Major Prime du portique d'Annecy, a souhaité la bienvenue à tous, en particulier à Monsieur Révillon maire de Frangy qui a reçu le ruban d'honneur du Sarto des mains du Grand Chancelier Roger Gay. Ce dernier remerciait tout a la fois le Maire, la musique, les vignerons et le Portique d’Annecy. Prenant la parole, le Maire a exprimé le plaisir de nous recevoir. Totalement satisfait du retour du Sarto pour la Saint Vincent après une aussi longue absence faisant le voeu que cela pourra se reproduire dans un délai beaucoup plus court.

Après les allocutions et les remerciements les 135 participants se sont retrouvés à la salle Métendier pour le repas dansant préparé par le traiteur Anthony Laboubé. Repas apprécie par l’ensemble des convives qui se sont aussi satisfaits des vins proposés. Au rythme de la danse et des échanges chaleureux l’après-midi a passé bien trop vite. Mr le Maire Bernard Révillon a même eu le temps de nous composer un poème sur le Sarto que vous trouverez page suivante. Nous avons passé une très belle journée dans l'amitié et la convivialité et les viticulteurs étaient très heureux de fêter la Saint Vincent à Frangy et partager ce moment avec la Compagnie du Sarto et les confréries.


herboristerieLes compagnons s'initient à l'herbe

Portique de Mulhouse Haute-Alsace

L'herboriste amateur Edmond Herold était l'invité des agapes de février à Mulhouse au Canon d'Or. Il a su passionner son auditoire si fort que, très tard, nous avons failli devoir mettre la clef sous le pot de fleurs, car l'aubergiste souhaitait fermer. C'est dire que l'intervenant a su tenir en haleine les compagnons qui, pour la plupart, ne s'imaginaient pas que l'herboristerie fût si diversifiée. Edmond Herold a choisi de présenter le sujet sous l'angle de ceux qui ont travaillé et qui ont marqué l'herboristerie dans le monde et en France en particulier. Avec ce regret que le diplôme d'herboriste n'est plus délivré en France depuis le régime de Vichy.

"Évidemment, les laboratoires pharmaceutiques n'ont aucun intérêt à voir raviver ce diplôme. Du coup les herboristes qui possédaient une officine ont désormais disparus". Pour ainsi dire : on supprime le diplôme jusqu'à mort s'en suive ! Resté dans la sphère européenne, l'herboriste a évoqué Paracelse, Hildegard von Bingen, l'abbé Künzle, Edward Bach ou encore Carl von Linné et Maurice Mésségué. "Chaque plante a ses vertus et dans la mythologie antique, plantes et magies étaient mélangés". Et il en est venu à Esculape qui "rappelle le dompte-venin et autour de son bâton, nous voyons une couleuvre inoffensive qui est devenu le caducée des médecins". Il a évoqué les filles Hygie et Panacée et bien entendu la déesse Demeter, ou encore Veleda, et, il fallait s'y attendre, Noé dans la bible qui voit une colombe avec un rameau d'olivier. Il a illustré son propos par des images et a terminé son exposé par la photo d'une grenade qui évoque, comme chacun le sait, la divine beauté des femmes dans le cantique des cantiques.

Le major-prime Claude Schneider a rappelé la fête de saint Antoine à Uffholtz où les compagnons ont porté les pains et la frairie magistrale de fin mars qui évoquera, elle aussi, les bienfaits d'une plante en particulier : le raisin.


La Saint-Vincent des Marches

Portique Ducal Chambéry

Les viticulteurs et la municipalité des Marches organisent leur traditionnelle manifestation de la Saint Vincent locale. Cette année elle a été organisée le 26 janvier 2020 sous un format particulier. En entrée un office religieux a été célébré suivie d’un rassemblement à la salle des fêtes aménagée pour une dégustation par les viticulteurs et la présence de l’alambic pour la cuisson des diots et pommes de terre. Après les différentes interventions des officiels, Michel QUENARD, Président du SRVS a communiqué le résultat du concours des vins locaux. La chorale de COISE donna ensuite de la voie pour interpréter quelques airs traditionnels.

Les Dignitaires du Portique Ducal on été invités à s’associer à cette manifestation avec une présence limitée à 10 Dignitaires dont un d’Albertville. La cérémonie s’est prolongée autour d’un repas privé de vignerons regroupant
les viticulteurs organisateurs ainsi que les membres de la municipalité. Un moment très simple et très agréable qu’il eut été dommage de ne pas honorer. Le chant des Allobroges mis fin à la manifestation.

saint vincent ducal 2020 DL

Dauphiné Libéré du 29 janvier 2020


Pains de Saint-Antoine et don pour l'Irak

Portique de Mulhouse Haute-Alsace

La traditionnelle montée vers Saint-Antoine le 18 janvier 2020 a été un grand jour pour le Sarto. Le Grand maître du greffe Gilbert Ghelfi avait fait le déplacement jusqu'à Uffholtz pour participer à cette fête à nulle autre pareille. Des centaines de personnes ont accueilli le prélat d'Orient Mgr Rodolphe Vigneron, chorévêque de l'archevêque de Mossoul en Irak, qui a présidé la fête. L'occasion pour lui de présenter son grand projet "pour replanter de la vigne dans la Plaine de Ninive. Je m'appelle Vigneron et je connais le vignoble d'Alsace. Je sais qu'il a dû, notamment dans le secteur de Uffholtz au début de la route des vins, être totalement replanté après la guerre de 1914-1918. L'Irak c'est quand même le berceau de notre civilisation, c'est là qu'on a découvert l'écriture, c'est là qu'est née la religion monothéiste, c'est là qu'Abraham est parti. Durant la guerre, les fanatiques de Da'ech ont déplacé les gens, tués les habitants et les chrétiens en particulier, détruit les villes et les cultures agricoles. Ils ont non seulement détruit la vigne, mais encore arraché les pieds pour empêcher une repousse. J'ai donc lancé l'idée de réimplanter la vigne. Selon une estimation de l'archevêque de Mossoul il faudrait compter 17 000 dollars. Ce projet pourrait faire vivre environ 70 familles qui viendraient vendre du raisin sur les marchés et faire un peu de vin".

Sensible à cet appel, le portique de Mulhouse Haute-Alsace y a répondu favorablement. Le major-prime Claude Schneider, en remettant au prélat un don de 200 €, a rappelé que "notre compagnie a été créée pour sauver la mondeuse. Nous aussi nous pouvons sauver ou faire revivre le vignoble d'Irak avec un don modeste". "Ce n'est pas modeste, s'est défendu le prélat, en Irak ça vaut mille fois plus. Ces gens n'ont rien; il n'y a pas de ministère de la reconstruction comme chez nous après les guerres, les services publics son balbutiants et c'est l’Église qui prend les choses en main. Le seul fait de savoir que nous pensons à ces chrétiens en Orient est déjà pour eux un grand réconfort".

Durant la réception en mairie les compagnons ont chanté "le chant des Allobroges, un chant de liberté que nous dédions aux chrétiens d'Orient". Le geste financier du Sarto a été suivi par un autre de 300 € du Syndicat viticole de Cernay et environs et aussi par le Syndicat d'initiatives de Cernay avec 100 €.

Après l'accueil protocolaire, la fête s'est poursuivie à l'église Saint-Erasme. Comme de tradition se sont les compagnons qui ont porté 300 petits pains devant l'autel. Mgr Rodolphe Vigneron les a béni et à la sortie de l'office ils ont été proposé en partage aux 700 ou 800 fidèles. Les musiciens Bavarois ont rehaussé grandement la messe. Puis marche à la chapelle à travers le vignoble et la forêt pour le vin chaud et au retour dans la salle des fêtes les délicieux Fleischschnacka. Outre le prélat, ou encore le maire de la ville bavaroise de Senden, le grand maître du greffe Gilbert Ghelfi a été gratifié d'un "cochon d'honneur" qui lui a été remis par l'animateur de la fête Tharcise Meyer, par ailleurs vexillaire du portique et Monique Meyer, son épouse.

Ce n'est que très tard dans la nuit que les 380 convives du repas unique se sont promis de se retrouver l'an prochain. Gilbert est reparti chez lui dans la nuit, heureux d'avoir pu revoir son pays natal.

Photos Louis Griffanti.