Le Sarto au Château de Thorens, fief de Saint François de Sales et de Camille Cavour

Portique d'Albertville et Ugine

C’est au château de Thorens, dans le très beau cadre de ce musée, que le Dimanche 25 Mars, 27 Compagnons du Portique Albertville Ugine se sont retrouvés dans ce lieu historique, militaire, religieux et politique des Etats de la Maison de Savoie. La journée a été l’occasion de découvrir, sous la conduite du Guide du Patrimoine Savoie Mont Blanc Gilles Carrier-D ’Albion, une partie de l’histoire de la Savoie, de France et d’Italie.

Les différents propriétaires, seigneurs, marquis, princes du Luxembourg, religieux (Saint François de Sales, prince évêque de Genève), homme politique (Comte de Cavour, Premier Ministre Piémontais, artisan de l’Unité Italienne et de l’union de la France avec la Savoie et Nice), ont joué un rôle important dans l’histoire de la Savoie et du Royaume de Piémont Sardaigne. Parmi les plus célèbres : François de Sales (1567 – 1622) évêque, théologien, ami des arts et des sciences, homme de lettres, fondateur de l’Ordre de la Visitation avec Sainte Jeanne de Chantal, Ambassadeur du Duc de Savoie, une vie très active, partagée entre Paris, Lyon, Genève, Turin et Thorens. Camille de Cavour (1810 – 1861) petit fils de Philippine de Sales, dernier Premier Ministre du Royaume de Piémont Sardaigne. Avec Napoléon III et Garibaldi, ils organisent l’Unité Italienne. Il venait régulièrement en villégiature au Château de Thorens rendre visite à son cousin le Comte Eugène de Roussy de Sales.A sa mort, son luxueux mobilier ministériel de style Boulle (bureau sur lequel fut signé le traité rattachant la Savoie et Nice à la France) fut transporté de Turin à Thorens.

Aujourd’hui l’œuvre de la Marquise Alexandrine de Sales se poursuit en donnant à la demeure historique l’âme de cette famille qui fut durant de longs siècles aux premières loges des Cours Royales de Savoie et de France.

Après un excellent repas, la journée s’est terminée avec la visite de l’Eglise du village où le Saint a été baptisé et consacré Evêque dans le chœur du 15ème siècle.

thorens   thorens1


radiesthesieConférence sur la Radiesthésie

Portique Ducal Chambéry

C’est un choix difficile que d’organiser une conférence sur ce thème qui recouvre des aspects peu, voire pas du tout, compréhensibles par le sens commun.Par ailleurs cette activité très ancienne est toujours contestée par le fait qu’elle ne s’appuie pas sur des bases scientifiques reconnues et partagées. Il faut donc aborder cette conférence avec curiosité mais également avec discernement et compléter cette première approche pour approfondir ultérieurement ses connaissances sur cette activité.

Cette conférence n’a donc pas pour mission de vous convaincre ni de prendre parti. Elle constitue simplement un exposé d’une personne qui pratique la radiesthésie.

La première partie était consacrée à la présentation des outils les plus couramment utilisés par les radiesthésistes, la baguette en bois en Y, la baguette métallique en L, le pendule et le détecteur dipôle de Lecher.

radiesthesie1La seconde partie était consacrée à la façon dont ces différents outils sont utilisés par les radiesthésistes pour détecter toutes une série d’informations dont par exemple la circulation d’eau souterraine, les différents réseaux dont le plus cité est le réseau Hartmann, les sources d’énergie.

La troisième partie concernait les différentes situations rencontrées par le conférencier, recherche de l’eau souterraine, quelques éléments relevant du bien être dans l’habitation (géobiologie) les lieux de haute énergie.

La fin de l’exposé traitait la radiesthésie dans les lieux sacrés difficile de compréhension et d’interprétation. En conclusion une conférence déroutante qui pose plus de questions qu’elle n’apporte de réponses mais permet peut-être de satisfaire un besoin de curiosité.

Pour clore cette conférence, les membres du Bureau ont assuré le service d’un repas amical aux 60 Compagnons et amis dans la bonne humeur.


treille1Journée de la confrérie de la jolie treille du Saint Joseph et de l’Hermitage

Vigilance Alpe Dauphiné

5 compagnons de la vigilance Alpe Dauphiné se sont rendus le 18 Mars dernier à l’invitation de la confrérie de la jolie treille ou ils ont retrouvé 5 autre confréries amies.

La messe à la collégiale Saint Julien de Tournon sous la présidence de Monseigneur Balsa était animée par la chorale Belle Route, les cadets de Bacchus et les cors de chasse.

Le repas, accompagné d’un magnifique St Joseph blanc et d’un St Joseph rouge à ravi nos papilles, était ponctué par les chants des cadets de Bacchus.

treille2   treille3


Soirée œnologie au château des Comtes de Challes

Vigilance Alpe Dauphiné

Le 13 Mars dernier, 21 compagnons de la vigilance Alpe Dauphiné et 2 compagnons de la Dent du Chat ont participé à la belle soirée œnologie au château des Comtes de Challes sur le thème des vins de la vallée du Rhône.

Après la visite du caveau du XV° siècle et un viognier très frais en apéritif, nous avons pris un escalier nous faisant passer devant une belle collection de grands crus, puis nous sommes arrivés dans la magnifique salle de réception chauffée par une grande cheminée respectant le style du château.

Le menu était construit autour des vins (Viognier, superbe Condrieu, Cornas, Croze Hermitage) Chaque plat formait un bel accord avec le vin qui l’accompagnait. Chaque vin et chaque accord mets vins était commenté avec précision et talent par la représentante du domaine et le sommelier du château.

Cette soirée a régalé l’ensemble des convives.


moutiersDécouverte de Moûtiers insolite

Portique de Tarentaise

Une douzaine de compagnons étaient présents ce dimanche 18 mars pour la Sartorie proposée par le portique. Compagnons qui pensaient bien connaître la ville, et qui se sont rendu compte qu’elle possède des petits secrets cachés !!! Ce sont notre compagnon Jean-Paul Bergeri et Camille (future compagnon), tous les deux guides du patrimoine au musée de la ville et travaillant ensemble depuis 22 ans qui nous ont fait faire une visite peu ordinaire.

Visite qui a débuté dans « l’appartement royal » où étaient reçus les hôtes de marque des évêques. Un des plus anciens évêchés de France, qui a reçu Charlemagne. Bien entendu les lieux étaient différents. Dans la pièce actuelle sont passés Louis XIII et Richelieu. La pièce possède toujours ses splendides décors du XVII eme siècle. Ses murs sont recouverts de bois, ce qui lui confère une excellente acoustique et permet donc l’organisation de concerts. La décoration est composée de 6 panneaux représentant la parabole du bon samaritain. Le mobilier le loupe d’orme a été fabriqué à Turin vers 1840.

Jean-Paul a rappelé l’histoire de la ville dont le premier objet découvert est une hache en bronze de 4000 ans. Il y a 2000 ans « Darentasia » était une cité romaine importante. C’était déjà la porte des alpes !

La visite extérieure a commencé par le Vieux pont. Datant de 1785 il a été construit aux frais de la province tant son intérêt stratégique était important. Puis, rue de l’électricité, nous avons découvert une Turbine Francis. Elle est le symbole de la « fée électricité ». Car Moûtiers a été une des premières villes électrifiées en France en 1891, quand a été édifiée une centrale au fil de l’eau sur l’emplacement d’un vieux moulin. Construction qui a fait parler la presse : les journalistes expliquant que grâce à la lumière dans les rues, les vols allaient disparaître ainsi que … les rendez- vous amoureux nocturnes ! A noter que le tramway de Lyon fonctionnait avec l’électricité produite à Plombière St Marcel en amont sur l’Isère.

moutiers1Moûtiers possède de nombreux passages anciens descendant sur l’Isère : les barrioz (ces passages étaient barrés la nuit, d’où leur nom de barrioz). Parmi eux, le passage du Coq rouge, dont l’origine du nom fait l’objet de nombreuses spéculations. Un riverain souvent en colère ou un homme peu aimable faisant des enfants à ses servantes ? Un coq donc…

Place des Victoire, il reste encore trois des quarante platanes plantés le 25 novembre 1810 en l’honneur de l’empereur Napoléon Ier. Le nom exact de la place est « place de Victoires Napoléon ». En bas de la Grande Rue se trouvait l’entrée de la ville, avec un hospice pour accueillir les voyageurs.On peut voir des restes de la porte dans la pharmacie au coin de la rue. Rue qui au temps des romains et était le décumanus (Voie Ouest / Est) se croisant plus haut avec le cardo (Axe Nord/Sud) qui donnera son nom à la rue Cardinale où l’on trouve encore de superbes anciennes vitrines de magasins en bois.

Place Saint Antoine, ce sont des restes de l’ancienne prison de la ville avec son entrée à double porche qui mène vers la Grands Rue. Accueillant une dizaine de prisonniers, elle a fonctionné jusqu’en 1930. Non loin de la cathédrale, se trouve le passage du Van et ses maisons reliées, menant à la place Grenette où se vendait les céréales.

La visite s’est conclue par une surprise de Jean-Paul : La découverte de l’orgue de la cathédrale, construit par Aristide Cavaillé Coll, les plus grand fabricant d’orgues du XIXe siècle. L’instrument est classé pour son buffet et la partie instrumentale. Jean-Paul, organiste émérite, nous a fait une démonstration des possibilités de l’instrument. Cette visite a été l’occasion de montrer aux compagnons que des lieux familiers peuvent toujours réserver des surprises !


stperayJournée prestige de la confrérie du Saint Peray

Vigilance Alpe Dauphiné

9 compagnons du Sarto (7 de la Vigilance Alpe Dauphiné et 2 du portique de la Dent du Chat) ont défilé aux côtés des 21 confréries dans le centre de la petite ville de St Peray. Notre grand Vigile, Ange Riboud a eu la surprise et la joie d’être intronisée chevalier de la confrérie du St Peray.

Puis ce fut le temps des réjouissances autour de belles tables fleuries de roses que les dames purent emporter à la fin de la journée et un bon repas arrosé d’un excellent vin blanc de St Peray et de St Joseph le tout animé par des séquences de danses dynamiques et joyeuses.

stperay1   stperay2


chivasso Convivio EnogastronomicoRéunion annuelle des confréries et des clubs membres de la Fédération italienne des fraternités de l'alimentation et du vin.

Portique de Chivasso.

Le Samedi 20 janvier a eu lieu à Verolengo la réunion annuelle des confréries et des clubs membres de la F.I.C.E ( Fédération italienne des fraternités de l'alimentation et du vin) pour l’Italie du Nord pour planifier les activités de l’année 2018.

La Compagnie du Sarto a été invitée à cet important événement.

Le Major Prime de Chivasso, Giancarlo Braga, lors de son discours a présenté la Compagnie du Sarto mais aussi la future Frairie Magistrale de septembre et son programme.

L’initiative a suscité l’intérêt de quelques associations et personnes présentes qui à l’écoute du programme devraient y participer.


Salon de la gastronomie Myannais

Portique Ducal Chambéry

Les 10 et 11 mars 2018 s’est tenu le premier salon de la gastronomie, de la création et de l’artisanat. Le Portique Ducal a répondu aimablement à l’invitation des associations organisatrices et du Compagnon maire de Myans Jean Pierre GILLAUD.

Il s’agissait d’une première très sympathique et agréable qui ne demande qu’à se développer. Cette initiative est en cohérence avec notre mission de promotion des valeurs du terroir et du patrimoine. La présence de quelques Compagnonnes à cette manifestation a été perçue par les personnalités et les exposants comme un encouragement.

Une bonne opération bien dans la tendance actuelle ; « Pourquoi aller au bout du monde alors que l’essentiel est autour de soi !

dl myans 201803


Fête de la Saint-Vincent à Yenne

Portique de la Dent du Chat

Cette journée était organisée par le Portique de la Dent du Chat, au nom de la Compagnie du Sarto sous la Présidence du « Grand Chancelier Roger Gay » avec le soutien de la Ville et la Paroisse « La Sainte Famille » de Yenne. Quatre confréries ont participé , donnant un accent supplémentaire à cette belle fête : la confrérie du gâteau de Saint-Genix, la confrérie de la jolie treille du Saint-Joseph et de l'Hermitage, la confrérie des chevaliers du taste caillette de Chabeuil et la confrérie des gourmandins et gourmandines du dinde aux cardons.

Les Confréries et la Compagnie du Sarto ont défilé en habit d’apparat dans un éventail de couleurs et d’harmonie avec la statue de Saint Vincent, en direction de l’église. La fanfare, la Banda des « Zeuforix », précédait le cortège.

Le Père Jacques Purpan accueillit les Compagnons et Confrères sur le parvis de l’église, pour un office religieux. La célébration de Saint Vincent fut remarquable et émouvante, grace à l'accord chants et musique de la Chorale des Grillons de nos Villages, de Saint Pierre d’Alvey. Une belle homélie du Père Jacques Purpan, mettait à l’honneur Saint Vincent, le Sarto et les vignerons. A la fin de l’office religieux une dégustation du meilleur des Crus Jongieux « Vin Blanc » attendait les participants sur le parvis de l’église.

Retour en défilé, à la salle polyvalente de Yenne avec un apéritif pour la verrée de l’Amitié. Après une allocution du Grand Chancelier  Roger Gay, un Ruban d’honneur et un coffret "Cœur d’Or" du Sarto ont été remis à René Padernoz, Maire de Yenne. Un don de 500 euros a été remis à l’Ehpad de Yenne, au nom de la Compagnie. Pour conclure Michel Quénard, Président du Syndicat Régional des Vins de Savoie a pris la parole.

Un repas somptueux  élaboré par le Traiteur Jean-François MEUNIER de Pont de Beauvoisin, et son équipe de choc, attendait les convives. L'ambiance, la musique et la magie étaient de la fête avec l'orchestre d'Yves Bielli, la Banda " Les Zeuforix " de Saint Quentin Fallavier et Laurent, notre magicien préféré.

Nous remercions les Portiques d'Aix les Bains - Albertville - Alpe Dauphiné - Annecy - Dauphins - Ducal Haut-Jura - Mulhouse - Tarentaise ainsi que les confréries présentes. De son coté, le Portique de la  Dent du Chat à une nouvelle fois apporté la preuve de ses talents d'organisateur.

Cette magnifique journée restera dans les annales du " Sarto " et dans la continuité de nos objectifs fixés pour le développement des valeurs traditionnelles savoyardes et alpines du terroir et de l’esprit … ainsi qu’au respect de la communauté vigneronne.

g WeybrechtUne reine au Portique

Portique de Mulhouse Haute Alsace

Pour sa première Sartorie de l'année, le portique de Mulhouse n'a pas dérogé à son habitude.

Au restaurant "Au Canon d'or" à Mulhouse où les compagnons se retrouvent tous les mois, ils ont profité des premières agapes de 2018 pour se choisir une reine.

Après le repas servi par Marie-Laure et Gilles Reeb, les compagnons ont dégusté la traditionnelle galette des rois.

Geneviève Weybrecht a été l'heureuse élue de la soirée.

Ses sujets lui ont rendu l'hommage lige dans une joyeuse ambiance.

Sans déroger toutefois à chanter les Allobroges comme de coutume, sous le regard étonné d'autres convives du restaurant