charme2Les charmes des compagnons

Portique de Mulhouse Haute-Alsace

Pour célébrer les 150 ans du jardin zoologique et botanique de Mulhouse, les compagnons du portique sont venus planter des charmes.  Une opération "Plantons pour l'avenir" lancée par le zoo pour commémorer sa fondation en 1868 par les industriels de la ville.

Ainsi, vendredi 23 novembre, les compagnons menés par le major-prime Claude Schneider, avec les autres donateurs venus très nombreux, 150 charmes ont été plantés dans le secteur des belettes. Il s'agit de renouveler les arbres dont quelques-uns sont vieux de plusieurs décennies. Les 5 arbres plantés par les Compagnons portent le nom du portique et le SARTO sera inscrit parmi les donateurs.

Le directeur du zoo Brice Lefaux est venu saluer les compagnons et a aidé à la plantation dans cette magnifique forêt du parc à la lisière du Tannenwald. Rappelons que le zoo de Mulhouse s'étend sur 25 ha, possède 3 000 plantes, 1 200 animaux, 170 espèces dont 90 sont classées sur la liste des espèces animales menacées de disparition. D'ailleurs depuis 1980 le zoo est l'un des partenaires pour la sauvegarde des espèces menacées sur le globe. Avec plus de 450 000 visiteurs par an, le jardin botanique et animalier est le cinquième site le plus visité d'Alsace.

On peut y trouver quelques particularités telles les collections uniques de rhododendrons ou les maisonnettes en rondins.

charme1     charme3


568ème Frairie du Sarto

Vigilance Alpe Dauphiné

Sur le thème de la musique dans toutes ses formes, la frairie de la Vigilance Alpe Dauphiné a eu lieu le dimanche 17 Novembre dernier dans une belle ambiance très conviviale dans ce nouveau site de l’hôtel Best Western de Champfeuillet près de Voiron

57 compagnons et invités ont bravé les « vents » contraires (Contrainte de changer de lieu, les gilets jaunes et la pluie) qui se sont ligués pour tenter de faire échouer notre frairie. Merci à tous ces téméraires, en particulier aux représentants des portiques d’Aix les Bains, de la Dent du Chat, et Ducal qui n’ont pas hésité à traverser la Chartreuse pour être présents à nos côtés ; mais aussi à notre grand chancelier représentant le portique des Dauphins.

Suite au discours d’introduction de Ange Riboud, notre Grand Vigile, Le Grand Chancelier Roger gay a annoncé l’ouverture de cette 568ème frairie du Sarto. Qui fut l’occasion de la remise de :

  • deux Cœurs d’or, bien mérités, à nos deux très actifs compagnons : Christian Martin chargé des relations avec la presse et toujours prêt à aider et Charlyne Zuber notre vaguemestre
  • un Cordon d’honneur à Brigitte Clot représentante de l’association Cœur Vers Corps

Mais aussi d’introniser 2 nouveaux Compagnons que le Sarto est très heureux d’accueillir dans ses rangs : Ginette Petrone et Danièle Rigolet

Puis Brigitte Clot, représentante de l’association « Cœur Vers Corps », émut l’assistance en présentant la mission de l’association caritative crée par Sylvie Bocquet « Cœur Vers Corps » et qui accueille tout au long de l’année a Corençon des familles d’enfants atteints de cancer afin de les aider, pendant ces quelques jours, à retrouver une vie de famille normale. A l’issue de cette présentation, La Vigilance Alpe Dauphiné lui remit le don destiné à cette association.

Puis les nouveaux promus furent « baptisés » au Chignin-Bergeron avant de donner la voix à la chorale qui a réjoui nos cœurs avec une variété de chansons d’anthologie pour terminer avec l’hymne du Sarto « les Allobroges ».

A l’issue d’un apéritif très copieux, l’excellent déjeuner a été ponctué de séquences de danses que beaucoup interprétèrent avec célérité.

Merci à tous de nous avoir accompagnés dans la joie durant toute cette journée, nous vous proposons de nous retrouver à notre prochaine Frairie en 2019 mais aussi tout au long de l’année lors des différentes manifestations du Sarto.


Le portique en visite au Sénat

Portique d'Albertville et Ugine

Mercredi 14 Novembre, un groupe de 20 Compagnons du Sarto a eu l’honneur d’être accueilli au Sénat par Mme Martine Berthet, Sénatrice de la Savoie. A notre arrivée, notre guide, Delphine, Collaboratrice de Mme Berthet, nous a retracé d’abord dans la Cour d’Honneur l’histoire du Palais du Luxembourg, un des plus beaux monuments de Paris.

Ce bâtiment dont la première pierre fut posée en 1615 par Marie de Médicis fut une demeure royale, une prison révolutionnaire, puis le siège du pouvoir exécutif brièvement après la révolution. Depuis 1879, il accueille le Sénat de la République.

Puis, accompagnés également par Mme Berthet, nous avons pu visiter et admirer l’intérieur du Palais, notamment l’escalier d’honneur, la salle des conférences, la galerie des Bustes, la somptueuse bibliothèque qui a une double vocation patrimoniale et documentaire.

Mme Berthet nous détailla le fonctionnement de cette institution qui compte 348 Sénateurs élus au suffrage universel indirect par 162.000 grands Electeurs (Elus Municipaux, Départementaux, Régionaux).
Après un excellent repas très convivial et une photo souvenir dans l’escalier d’honneur pour laquelle les Dignitaires ont revêtu leur tenue d’apparat, nous avons pu assister dans l’hémicycle à des échanges très intéressants dans le cadre de la discussion du projet de loi de financement de la Sécurité Sociale 2019 où Mme Berthet présentait plusieurs amendements.

En conclusion, une journée exceptionnelle et passionnante qui restera longtemps dans notre mémoire. Tous les participants ont exprimé unanimement leur satisfaction.

Tous nos remerciements et notre reconnaissance à Mme Berthet pour son accueil si chaleureux, pour sa disponibilité malgré un agenda très chargé. Merci également à notre guide Delphine qui nous a accompagné avec compétence tout au long de cette journée, veillant au moindre détail.

Enfin un grand merci à notre Compagnon Robert Besson et à son Epouse qui nous ont pris en charge pour nous piloter dans Paris depuis l’arrivée du TGV Gare de Lyon vers 9H30 jusqu’à notre départ le soir à 19H.


salon vinsLe Sarto au salon des vins et de la gastronomie

Portique d'Albertville et Ugine

Le Vendredi 9 Novembre, plusieurs Compagnons du Portique d’Albertville en tenue d’apparat ou avec le cordon, ont participé, salle de la Pierre du Roy, à l’inauguration officielle du 23ème salon des Vins et de la Gastronomie, répondant à l’invitation de Michel et Annie Cagnon organisateurs.

Ils ont déambulé derrière M. le Maire et de nombreux Elus, s’arrêtant aux stands des 42 exposants locaux, du département et de plusieurs régions de France, toujours fidèles au rendez-vous.

Depuis plus de 20 ans ce salon rencontre toujours le même succès en offrant aux visiteurs un choix de vins et de produits du terroir de qualité dans une ambiance très conviviale.

Le Sarto avait toute sa place dans cette manifestation qui nous a permis d’échanger et de faire encore mieux connaitre les valeurs et les objectifs de la Compagnie.


Voyages au pouce levé

Portique de Mulhouse Haute-Alsace

Lors de la récente Sartorie du 8 novembre, les compagnons ont pu voyager à travers l'Europe centrale. Jérémie Scheer, le fils de notre argentier, de Mulhouse, s’est plu à raconter ses aventures qui l'ont menées, en auto-stop en Slovénie, en Hongrie, en Slovaquie, Pologne ou encore la Russie ou la Lituanie où il fallait changer de fuseau horaire.
C'est là aussi qu'il s'est joint aux bénédictins du monastère de Palendriai qui rythment leur vie par les sept prières journalières.

Son grand voyage était avant tout une approche de la vie des gens avec souvent, en contrepartie d'une place à table ou d'un lit, une aide dans un travail. Ou encore une expérience dans des lieux inattendus. Ainsi il a été berger en Slovaquie ; il s'est purifié le corps et l'esprit dans un temazcal en Slovénie ou "remercié la terre-mère" au festival underground. Rainbow Gathering en Italie après des jours de marche. A Cracovie il a retrouvé une sorte de vie de famille pour terminer à l'Oktoberfest à Munich. Ce ne sont là que des bribes de ce périple, duquel, avoue-t-il, il est revenu "un autre homme, plus compréhensif, plus ouvert aux autres".

Et "pour l'auto-stop, c'est une école de la patience".

pouce1     pouce2


phaleristiqueInitiation à la phaleristique

Portique d'Albertville et Ugine

Dans le cadre de ses apéritifs repas précédé d’un exposé, le Portique a invité le Jeudi 8 Novembre M. Gérard Avrillier, Président de la Section Savoie de l’Association Nationale des Membres de l’Ordre National du Mérite pour nous faire découvrir la PHALERISTIQUE. Science auxiliaire de l’Histoire qui a pour objet l’étude des Ordres, décorations et médailles.

A l’aide de diapositives bien argumentées, il nous a présenté l’historique des Ordres depuis l’époque romaine, le Moyen Age, puis Napoléon qui a créé le 30 Mai 1802 l’Ordre de la Légion d’Honneur (toujours actuellement 1er Ordre National devant la Médaille Militaire) jusqu’à la création de l’Ordre National du Mérite en 1963 par le Général De Gaulle (3ème Ordre National). Il a rappelé la valeur et le sens de toutes ces récompenses.

Pour terminer, il nous a apporté de nombreuses précisions sur les principaux Ordres et Décorations étrangers. Un exposé qui a captivé l’auditoire où plusieurs Compagnons du Sarto étaient également Compagnons de l’Ordre National du Mérite. Les échanges se sont ensuite poursuivis autour d’un excellent repas très convivial.


Chapitre du Bleu de Solaize

Vigilance Alpe Dauphiné

8 compagnons du Sarto de la Vigilance Alpe Dauphiné et du portique d’Aix les bains ont participé au chapitre du Bleu de Solaize parmi 22 autres confréries que nous avons l’habitude de fréquenter.

Non, le bleu de Solaize n’est pas un fromage, c’est un poireau rustique résistant au froid et au feuillage à l’aspect bleuté, dans le bleu de Solaize tout est bon, on en fait même une liqueur que les nouveaux intronisés ont eu l’honneur de déguster.

Cette journée très conviviale a vu notre grand maître du greffe intronisé et recevoir le tablier du bleu de Solaize. Elle s’est poursuivie par un excellent repas ponctué de séquences de danses auxquelles les convives se sont empressés de participer

Nous avons apprécié les performances des élèves de l’association de danse de Solaize qui nous ont très bien interprété plusieurs danses sur des thèmes modernes très dynamiques.

Après la présentation des confréries, la journée s’est achevée dans la bonne humeur en espérant nous revoir prochainement


Soirée Philo au portique des Dauphins : « La fraternité et la joie comme remède à la violence et à la peur »

Portique des Dauphins

Le vendredi 19 Octobre, nous étions 26 compagnons du portique réunis à la taverne rustique de Saint Chef pour écouter Jean Paul BEAU.

Jean Paul, professeur de philosophie et proviseur retraité, fondateur de l’association « Philo et partage « de St Alban a eu la gentillesse de nous consacrer une soirée pour venir nous exposer la dualité « tragédie et humanisme ».

En nous parlant de Bacchus (comment aurait-il pu en être autrement dans une sartorie) et d’Apollon, Il nous a fait explorer la vision de Nietzsche, Jean Paul a conforté son exposé en rappelant Descartes et son « je pense, donc je suis » ainsi que Camus et son « je me révolte, donc nous sommes ».

Le philosophe a finalement conclu son propos en rappelant notre ambition humaniste de simple mortel, celle de l’humble terrien que nous sommes : « Malgré et avec les désordres, voire les horreurs du monde, il nous faut garder l’énergie de vivre, la jubilation du voir, du savoir et du sentir. »

Après un échange nourri avec l’auditoire, nous avons mis en pratique les recommandations de Dionysos (Bacchus) et avons joyeusement terminé la soirée en partageant quelques agapes dans la fraternité et l’amitié.
Les compagnons qui souhaiteraient l’exposé de Jean Paul peuvent me le demander….

 philo1     philo2


La frairie des vendanges

Portique Ducal Chambéry

Une Frairie Magistrale est une manifestation importante dans la vie d’un Portique. Elle permet d’accueillir et d’introniser au sein de notre Compagnie de nouveaux Compagnons et récompenser l’engagement de nos Compagnons qui accèdent au titre de Dignitaire. C’est un moment privilégié qui permet de recevoir dans des conditions agréables l’ensemble des Compagnons venus des différents Portiques pour célébrer des rencontres et retrouvailles dans l’amitié et donner du corps à notre Compagnie. C’est enfin l’aboutissement d’un long processus d’organisation.

Cette Frairie des Vendanges, prévue de longue date, est un bon cru tant par la qualité que par sa quantité. Elle a permis d’accueillir sept nouveaux Dignitaires et sept nouveaux Intronisés dont des personnalités locales et politiques.

Le cadre du casino de Challes Les Eaux a constitué un écrin agréable pour l’organisation de cette manifestation où son directeur nous a reçus dans les meilleures conditions. Cette manifestation a réuni 108 compagnons et amis dont, fait exceptionnel, 57 Dignitaires en costume d’apparat. Un Chapitre remarquable, une participation importante qui nous a obligé de modifier nos plans de tables en dernière minute.

Un beau cérémonial, un apéritif, de nombreux échanges, un passage offert en salle de jeux qui a fait quelques heureux gagnants, un bon repas et pour terminer une piste de danse avec DJ. Nous adressons nos remerciements au Grand Chancelier Roger Gay d’avoir présidé cette soirée, à la Chancellerie par sa présence nombreuse ainsi qu’à tous les Portiques et compagnons qui se sont déplacés très nombreux. C’est pour nous tous à la fois un encouragement qui récompense nos efforts mais aussi le plaisir de réunir les Compagnons de notre Compagnie en partageant un moment de convivialité.

Nos remerciements vont également au Portique d’Albertville qui s’est associé à notre manifestation pour honorer un compagnon Dignitaire et l’intronisation d’une personnalité nationale.

La frairie dans la presse logo pdf


Visite à A. Raymond

Vigilance Alpe Dauphiné

Le succès est venu de la « pression » telle pourrait être la devise de l’entreprise A Raymond. En effet, en 1865 Mr Alfred Raymond crée son entreprise avec deux associés pour développer un produit très technique : le bouton pression. Le concept lui est venu d’un besoin exprimé par les gantiers grenoblois qui ne trouvaient pas de solutions simples pour fermer les gants qu’ils produisaient.

Deux anciens employés passionnés de A. Raymond ont très aimablement reçu vingt-trois compagnons de la Vigilance pour leur raconter l’histoire de cette entreprise toujours très novatrice (plus de 600 brevets déposés entre 1865 et 2008) et toujours aux mains de la famille Raymond.

La visite du petit musée nous a replongé dans une histoire des entreprises grenobloises de l’après-guerre que certains d’entre nous ont bien connue. Aujourd’hui, l’entreprise est présente dans 7 pays du monde et avec 7 000 employés produit chaque jour plus de 24 milliards de fermetures diverses.

raymond1     raymond2     raymond3